July 4, 2016 / 9:12 AM / a year ago

L'indice Sentix chute, rebond des prix producteurs en zone euro

3 MINUTES DE LECTURE

LES PRIX À LA PRODUCTION DANS LA ZONE EURO

FRANCFORT/LONDRES/BRUXELLES (Reuters) - Le moral des investisseurs et des analystes dans la zone euro est retombé ce mois-ci à un creux de 18 mois, après avoir atteint en juin son meilleur niveau de l'année, en raison des incertitudes sur les conséquences économiques de la décision des électeurs britanniques de sortir de l'Union européenne.

Selon l'enquête mensuelle de l'institut allemand Sentix, publiée lundi, l'indice mesurant ce moral s'est établi à 1,7 en juillet contre 9,9 en juin. Les économistes interrogés par Reuters le prévoyaient en moyenne à 5,0.

"Le vote en faveur du Brexit intervenu en fin de mois a un impact mondial (...) en termes d'anticipations économiques", déclare l'institut Sentix dans un communiqué.

"De ce fait, l'économie de la zone euro se rapproche dangereusement de la stagnation."

Preuve de ces inquiétudes, le sous-indice mesurant la perception des anticipations des investisseurs, a chuté à -2,0, un creux depuis novembre 2014, contre 10,0 en juin. Celui mesurant leur appréciation des conditions actuelles s'est établi à 5,5 contre 9,8 le mois dernier.

L'institut Sentix ajoute que la Banque centrale européenne (BCE) est confrontée à des fortes pressions pour agir puisque le sous-indice des attentes en matière de politique monétaire est passé de 15 à 30,5.

L'enquête, qui fait aussi ressortir une détérioration du sentiment dans la seule Allemagne, a été menée du 30 juin au 2 juillet auprès de 1.056 investisseurs.

Rebond marqué Des Prix Producteurs

Les prix à la production de leur côté ont augmenté plus que prévu en mai, affichant leur progression la plus marquée de l'année, à la faveur essentiellement d'une envolée des prix de l'énergie, montrent les données publiées lundi par Eurostat.

L'agence de statistiques de l'Union européenne précise que ces prix ont enregistré une hausse de 0,6% d'un mois sur l'autre. Sur un an, ils se sont repliés de 3,9%.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé respectivement une augmentation de 0,3% sur un mois et un recul sur un an de 4,1%.

Les prix à la production avaient fortement baissé sur un mois en janvier et en février, pour ensuite augmenter de 0,2% en mars mais se replier à nouveau de 0,3% en avril.

Les seuls prix de l'énergie ont bondi de 1,7% sur un mois en mai alors qu'ils avaient reculé de 1,1% en avril.

La bonne tenue des prix à la production est un nouveau point positif pour la Banque centrale européenne (BCE), qui se démène depuis des années pour tenter d'endiguer un phénomène d'inflation quasi-zéro dans la zone euro.

La semaine dernière, Eurostat, dans son estimation "flash" de l'inflation, a dit que les prix à la consommation avaient augmenté de 0,1% sur un an en juin, ce qui a mis fin à une série de quatre mois de suite d'inflation négative ou zéro.

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below