Total a engagé un contentieux contre l'Algérie

samedi 2 juillet 2016 15h19
 

AIX-EN-PROVENCE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - Le groupe français Total a confirmé samedi avoir engagé en mai un contentieux contre l’Algérie et sa compagnie pétrolière d’Etat, la Sonatrach, sur le partage des profits tirés du pétrole et du gaz.

Selon Le Monde, qui a révélé l'information, Total et le groupe espagnol Repsol contestent la façon dont, au milieu des années 2000, l’Algérie a rétroactivement modifié à son avantage le partage de ces profits.

"Les textes en Algérie ont évolué, c'est business as usual. On a essayé comme toujours d'abord de trouver un accord à l'amiable, on a échoué, on a convenu qu'on allait demander l'arbitrage", a déclaré à Reuters le PDG de Total, Patrick Pouyanné, en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Le Monde explique que Total et Repsol ont déposé ensemble une requête à Genève auprès de la Cour internationale d’arbitrage, qui dépend de la Chambre de commerce internationale.

Patrick Pouyanné "espère obtenir un dédommagement de quelques centaines de millions d’euros", dit le quotidien.

(Michel Rose, édité par Yves Clarisse)

 
Total a engagé en mai un contentieux contre l’Algérie et sa compagnie pétrolière d’Etat, la Sonatrach, sur le partage des profits tirés du pétrole et du gaz. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau