June 28, 2016 / 4:27 PM / a year ago

Les marchés européens finissent en hausse, retour de tendance

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi en nette hausse, bien qu'en deça de leurs plus hauts du jour, effaçant en grande partie les pertes de la veille mais sans regagner le vaste terrain perdu vendredi à la suite du vote de la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

À Paris, le CAC 40 a gagné 2,61% (104,13 points) à 4.088,85 points après être remonté jusqu'à près de 4.120 points. Le Footsie britannique a pris 2,64% et le Dax allemand 1,93%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 2,27% et le FTSEurofirst 300 de 2,28%.

Un rebond est aussi enclenché à Wall Street, qui gagne aux alentours de 1% au moment de la clôture en Europe.

Sur les deux séances précédentes, la Bourse de Londres avait chuté de près de 6%, celle de Francfort de 9,6% et Paris de 10,8%.

La plupart des marchés évoluent à rebours de la tendance de vendredi et lundi : la livre sterling et l'euro se reprennent un peu face au dollar, les rendements des obligations d'Etat allemandes et américaines à 10 ans se stabilisent, les cours du pétrole rebondissent de plus de 1,5% et l'or reflue.

Sur les marchés actions, les secteurs les plus durement touchés depuis vendredi par le vote en faveur du Brexit ont été cette fois les plus vigoureux en Europe comme les valeurs financières (+3,87%) ou encore l'assurance (+3,61%), avec en particulier une hausse de 4,85% pour Axa.

Le redressement a été moins spectaculaire pour les banques, avec un gain de 2,53%, signe que les inquiétudes quant aux conséquences d'une prochaine sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne sont loin d'être dissipées.

Royal Bank of Scotland et UniCredit, qui ont toutes deux plongé d'environ 30% au total sur les séances de vendredi et lundi, ont encore reculé de 0,29% et 1,52% respectivement.

Tous les indices sectoriels européens ont fini dans le vert.

L'équipementier de réseaux Nokia a pris 5,70%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après avoir été choisi par Telefonica Espagne pour sa prochaine génération de réseau optique.

Volkswagen a fait mieux que les autres constructeurs automobiles allemands, avec un gain de 1,65%, après l'annonce d'un accord sur le versement de plus de 15,3 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros) pour régler une partie du scandale des émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, la livre sterling évolue autour de 1,3290 dollar, s'éloignant du plus bas de 31 ans touché lundi à 1,3122. L'euro reprend lui aussi du terrain, aux alentours de 1,1050 dollar.

Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below