Tokyo mobilisé sur les changes et la politique budgétaire

lundi 27 juin 2016 10h32
 

par Minami Funakoshi et Tetsushi Kajimoto

TOKYO (Reuters) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a demandé lundi à son ministre des Finances Taro Aso de suivre le marché des changes "de plus près que jamais" et de prendre des mesures si nécessaire en réponse au Brexit.

Tokyo pourrait par ailleurs porter à plus de 10.000 milliards de yens (90 milliards d'euros) le plan de soutien budgétaire qu'il prévoyait d'annoncer pour appuyer une reprise chancelante de l'économie nippone, ont dit des sources à Reuters.

Le gouvernement de Shinzo Abe avait envisagé un plan de relance de 5.000 à 10.000 milliards de yens dans le cadre d'un collectif budgétaire qui doit être annoncé avant la fin de l'année.

Une enveloppe plus importante pourrait être débloquée si une réaction prolongée au Brexit devait mettre en péril la fragile reprise de l'économie, ont dit les sources qui ont requis l'anonymat.

Concernant le marché des changes, Abe a formulé sa demande lors d'une réunion d'urgence entre le gouvernement et la Banque du Japon (BoJ) dont certains analystes estiment qu'elle renforce la probabilité d'une réunion de politique monétaire non planifiée, avant celle prévue le mois prochain, et destinée à annoncer de nouvelles mesures de stimulation monétaire.

Les mesures de relance doivent être débattues mardi, à l'occasion d'une réunion du Conseil de politique économique et budgétaire sous la présidence de Shinzo Abe.

"Des risques et des incertitudes demeurent sur les marchés financiers", a dit Shinzo Abe. "Il nous faut continuer à travailler en vue d'une stabilité des marchés", a-t-il poursuivi, signalant que les autorités japonaises étaient prêtes à intervenir sur le marché des changes en cas d'appréciation jugée excessive du yen.

Abe avait convoqué le ministre de l'Economie Taro Aso et le vice-gouverneur de la BoJ Hiroshi Nakaso pour examiner les mesures à prendre en réponse à d'éventuelles turbulences sur les marchés.   Suite...

 
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a demandé lundi à son ministre des Finances Taro Aso de suivre le marché des changes "de plus près que jamais" et de prendre des mesures si nécessaire en réponse au Brexit. Tokyo pourrait par ailleurs porter à plus de 10.000 milliards de yens (90 milliards d'euros) le plan de soutien budgétaire qu'il prévoyait d'annoncer pour appuyer une reprise chancelante de l'économie nippone, selon des sources. /Photo prise le 27 juin 2016/REUTERS/Toru Hanai