Livre et euro chutent encore, les marchés résistent en Asie

lundi 27 juin 2016 10h25
 

par Hideyuki Sano et Shinichi Saoshiro

TOKYO (Reuters) - La livre sterling et l'euro ont poursuivi leur recul lundi sur les marchés financiers en Asie et en Europe, dont les Bourses ont comme prévu ouvert en baisse mais avec des pertes relativement limitées, tandis que les places asiatiques ont bien résisté à la lame de fond du référendum britannique.

Après avoir plongé de plus de 10% face au dollar vendredi dans la journée et atteint son plus bas depuis 1985, la devise britannique avait fini à 1,3662 dollar vendredi soir à New York. Elle cédait encore lundi, vers 8h00 GMT, 2,15% à 1,3405 dollar malgré une intervention du ministre des Finances britannique avant l'ouverture des marchés européens.

La décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne sera sans doute synonyme d'un regain de volatilité des marchés, mais l'économie est suffisamment solide pour affronter les défis qui se présentent, a dit George Osborne.

La devise britannique continue de reculer aussi face au yen, à 136,81 yens contre 139,64 vendredi, la devise japonaise jouant son rôle de valeur refuge, malgré les déclarations du Premier ministre japonais Shinzo Abe laissant planer la possibilité d'une intervention pour stabiliser la devise nippone.

"(La livre) pourrait encore chuter puisque la Banque d'Angleterre pourrait réduire ses taux d'intérêt afin de soutenir l'économie dans la foulée du Brexit", relève Junichi Ishikawa, analyste chez IG Securities à Tokyo.

Dans une note à ses clients, la banque d'affaires Goldman Sachs a estimé dimanche que la Grande-Bretagne était susceptible d'entrer en récession dans l'année et que la croissance mondiale va en être freinée.

L'euro est également sous pression, cédant 0,4% face au dollar autour de 1,1068 alors que le dollar avance de 0,4% face à un panier de devises de référence.

  Suite...

 
Traders au Philippine Stock Exchange à Manille. La livre sterling et l'euro ont poursuivi leur recul lundi sur les marchés financiers en Asie et en Europe, dont les Bourses ont comme prévu ouvert en baisse mais avec des pertes relativement limitées, tandis que les places asiatiques ont bien résisté à la lame de fond du référendum britannique. Après avoir plongé de plus de 10% face au dollar vendredi et atteint son plus bas depuis 1985, la devise britannique cédait encore lundi, vers 8h00 GMT, 2,15% à 1,3405 dollar. /Photo prise le 27 juin 2016/REUTERS/Romeo Ranoco