Wall Street chute elle aussi après le choc du Brexit

vendredi 24 juin 2016 22h33
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a chuté à son tour vendredi sous le coup du vote britannique inattendu en faveur d'une sortie de l'Union européenne et a terminé en forte baisse dans des volumes nourris, comme les places européennes et asiatiques avant elle.

L'indice Dow Jones a abandonné 611,21 points, soit 3,39%, à 17.399,86 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 76,02 points, soit 3,60%, sa plus forte baisse en dix mois, à 2.037,30 points, son plus bas niveau en trois mois. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 202,06 points (-4,12%) à 4.707,98 points.

Le recul, qui a frappé comme ailleurs tous les secteurs sans exception et avant tout les financières, a entraîné Wall Street dans sa deuxième semaine de baisse d'affilée. Le Dow et le S&P accusent un repli hebdomadaire de 1,6% et le Nasdaq de 1,9%.

"Les marchés se sont clairement trompés et ont de toute évidence été ahuris par le résultat du vote", dit Aaron Clark, gérant chez GW&K Investment Management. "Les investisseurs tirent d'abord et se poseront des questions après."

L'indice de volatilité - encore appelé indice de la peur - a bondi de 43,48% à 24,75 points, après avoir grimpé jusqu'à 26,24 en séance, son plus haut depuis février.

Les marchés européens avaient perdu dans la journée entre 3% et 12%, avec un CAC 40 en chute de 8,04%.

Outre le choc provoqué par la victoire du Brexit, la volatilité a été encore aggravée par les ajustements de portefeuilles liés à la refonte annuelle des indices Russell, dont la nouvelle composition sera annoncée après la clôture.

Cette nouvelle composition devrait réduire le poids des financières et de la consommation de base dans l'indice Russell 2000 des petites capitalisations. Le titre Apple, dont la pondération dans l'indice Russell 1000 des grandes capitalisations devrait être revu en baisse, a perdu 2,81%.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS