17 juin 2016 / 20:37 / il y a un an

Wall Street a pâti du recul de plus de 2% de l'action Apple

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, ses trois principaux indices ayant pâti de la chute de plus de 2% du titre Apple ainsi que des incertitudes entourant l'avenir de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne à l'approche du référendum à ce sujet qui sera organisé le 23 juin.

L'indice Dow Jones a cédé 0,33%, soit 57,94 points, 17.675,16. Le S&P-500, plus large, a perdu 6,77 points, soit 0,33%, à 2.071,22. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 44,58 points (-0,92%) à 4.800,343.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a cédé 1,1%, le S&P 500 1,2% et le Nasdaq Composite 1,9%, ces deux derniers enchaînant une deuxième baisse hebdomadaire de suite.

Alors que le S&P 500 était revenu le 8 juin à quelques 12 points de son record de clôture, les craintes de voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne ont provoqué une brusque montée de l'aversion au risque qui, depuis, a fait retomber de 2,26% l'indice de référence des gérants de fonds.

Depuis le début de l'année, le S&P 500 reste cependant en hausse de 1,33%, faisant largement mieux que le FTSEurofirst 300 (-10,95%) ou que l'indice Nikkei (-18,04%) sur la période.

"A mon avis, les investisseurs ont dénoué leurs positions à l'approche du dernier week-end avant le vote sur le "Brexit", a déclaré Chuck Carlson, directeur général chez Horizon Investment Services.

Cependant, la suspension de la campagne pour le référendum du 23 juin sur l'avenir du Royaume-Uni dans l'Union européenne après le meurtre, jeudi, de la députée travailliste pro-UE Jo Cox a réduit la pression baissière sur les marchés actions, en tout cas en Europe, et s'est traduite par un reflux de l'aversion au risque.

LE POIDS D'APPLE

Le titre Apple a perdu 2,28% à 95,33 dollars après des informations de presse disant que les ventes de l'iPhone 6 pouvaient être suspendues en Chine après une décision des autorités de régulation de la propriété intellectuelle du pays, qui ont estimé que le produit enfreignait des brevets appartenant à une entreprise chinoise, d'interdire sa commercialisation.

Au cours de la séance, Apple a assuré que ses iPhone 6 et 6 Plus étaient toujours en vente en Chine, précisant que l'appel fait de cette décision la rendait suspensive, mais les propos du groupe n'ont pas entraîné un retournement à la hausse du titre.

"On dirait qu'il y a toujours ce flux de mauvaises nouvelles entourant certaines des très grosses capitalisations boursières, comme Apple en particulier, et, à chaque fois qu'Apple va dans le rouge, cela pèse sur les indices", a poursuivi Chuck Carlson.

Apple est désormais en recul de 9,43% depuis le début de l'année après avoir déjà 4,64% en 2015.

L'indice S&P regroupant les valeurs technologiques a perdu 0,94%. Son recul a été limité par la hausse de 2,69% du titre Oracle après que l'éditeur de logiciels professionnels a annoncé jeudi un chiffre d'affaires supérieur aux attentes.

Le compartiment pétrolier a gagné 0,84% à la faveur du rebond de quelque 4% des cours du brut.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below