Wall Street remonte après la suspension de la campagne du Brexit

jeudi 16 juin 2016 22h44
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse jeudi sur le sentiment que l'émotion suscitée par le meurtre en pleine rue d'une députée anglaise qui faisait campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne pourrait favoriser le camp du "oui" au référendum qui se tiendra dans une semaine.

Après cinq séances consécutives de baisse, l'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a repris 92,93 points ou 0,31% à 17.733,10 points, étant remonté de 262 points par rapport à son plus bas du jour.

Le Standard & Poor's 500, qui comme le Dow avait cédé jusqu'à 1% le matin, a fini sur un gain de 6,49 points (0,31%) à 2.077,99, échappant à une sixième baisse d'affilée qui aurait constitué sa plus mauvaise série depuis la correction d'août 2015. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 9,98 points, soit 0,21%, à 4.844,92.

Le meurtre de Jo Cox, considérée comme une étoile montante du Labour, a provoqué une vague d'émotion au Royaume-Uni et entraîné une suspension de la campagne en vue du référendum du 23 juin sur le maintien ou non du pays dans l'UE.

"Cela a fait remonter un peu la livre, les Treasuries sont redescendus par rapport à leurs plus hauts et les actions ont effacé leurs plus bas", constate Lou Brien, stratège chez DRW Trading à Chicago. "Les gens anticipent que cela pourrait peut-être faire repencher la balance en faveur du 'Remain'".

Le rendement de l'emprunt américain à 10 ans, qui évolue à l'inverse des cours, remontait à 1,565% en fin de séance après avoir touché un plus bas depuis août 2012 de 1,518%.

Le sterling a effacé ses pertes face à l'euro, après un plus bas de deux mois, et s'est stabilisé vis-à-vis du dollar à environ $1,4200.

L'indice Vix de la volatilité, qui fait office de "baromètre de la peur" à Wall Street, est retombé à 19,37, en baisse de 3,8%, après avoir atteint un pic de quatre mois à 22,89.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS