Le marché automobile européen en hausse de 16% en mai

jeudi 16 juin 2016 13h26
 

BERLIN (Reuters) - Les ventes de voitures neuves ont augmenté de 16% en Europe en mai, soit la meilleure performance mensuelle de l'année, à la faveur d'un jour ouvrable supplémentaire et de la bonne tenue de tous les segments de marché, montrent les chiffres publiés jeudi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles.

A 1,33 million d'unités le mois dernier, les immatriculations de véhicules neufs dans les pays de l'Union européenne et ceux de l'Association européenne de libre-échange sont en hausse pour un 33e mois consécutif.

Sur les cinq premiers mois de 2016, la hausse du marché européen atteint 9,7% à 6,58 millions de véhicules, soit une accélération par rapport à la progression de 8,3% de la période janvier-avril, précise l'ACEA.

"(...) le marché devrait poursuivre sur cet élan positif", estime l'ACEA dans un communiqué. Il y a deux semaines, l'association a multiplié par deux sa prévision de croissance, tablant désormais sur une hausse de 5% du marché, contre +2% précédemment.

Quatre des cinq plus grandes marchés européens ont connu des hausses à deux chiffres en mai, avec notamment des bonds de 27% et de 22% en Italie et en France, tandis que l'Allemagne a enregistré une hausse de 12% de ses ventes de voitures neuves, ajoute l'ACEA.

Le mois de mai a été favorable aux constructeurs généralistes, avec les marques Renault et Fiat (groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) connaissant des hausses de respectivement 34% et 27%.

Mais les grands noms du haut de gamme allemand n'ont pas été en reste, avec des progressions de 15% pour la marque Mercedes (groupe Daimler, de 22% pour les voitures BMW et 20% pour les Audi (groupe Volkswagen).

La marque Volkswagen continue de se remettre du scandale des émissions de certaines de ses voitures. Les ventes du groupe ont ainsi augmenté de 8,8% le mois dernier, soit leur plus forte hausse mensuelle depuis que le scandale a éclaté en septembre.

(Andreas Cremer, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 
LES IMMATRICULATIONS EN EUROPE