Rémy Cointreau sort du tunnel chinois et vise une acquisition

jeudi 9 juin 2016 14h29
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Rémy Cointreau, qui a vu ses résultats annuels portés par le décollage des ventes de cognac aux Etats-Unis, anticipe un retour à la croissance de ses ventes en Chine cette année et pourrait annoncer prochainement l'acquisition d'une "petite pépite" à fort potentiel de développement.

Le groupe a dégagé un résultat opérationnel courant en croissance de 6% à taux de changes constants à l'issue de l'exercice clos le 31 mars 2016 et sa directrice générale s'est dit "à l'aise" avec le consensus d'analystes pour 2016-2017 qui anticipe une croissance organique de 8%.

Valérie Chapoulaud-Floquet a toutefois averti, lors d'une conférence consacrée aux résultats, que l'année avait "bien démarré", mais que la croissance serait moins importante au premier semestre qu'au second.

Le cognac Rémy Martin, principal centre de profit du groupe, a renoué avec la croissance en 2015-2016 grâce à un repositionnement réussi aux Etats-Unis tandis qu'en Chine continentale, il voit la fin du tunnel après trois ans de baisse pour cause de mesures anti-corruption.

"Notre chiffre d'affaires a été encore légèrement négatif en Chine pour l'exercice écoulé, mais nous devrions être positifs cette année", a déclaré à Reuters Valérie Chapoulaud-Floquet.

Rémy Cointreau a opéré d'importants changements d'organisation et de distribution en Chine, où il pousse son "Club", un cognac vendu autour de 80 euros, relais des catégories les plus chères (XO) laminées par la crise.

Par ailleurs, l'emblématique Louis XIII, ultra haut de gamme à plus de 2.500 euros, "repart sur une tendance intéressante", récoltant les fruits des diners privés organisés pour promouvoir ces flacons d'exception.

  Suite...

 
Correction titre.

Rémy Cointreau publie des résultats annuels en hausse, portés par le redressement des ventes de son cognac Rémy Martin, principal centre de profit du groupe de spiritueux. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau