Le risque de "Brexit" pèse sur la croissance britannique

mercredi 8 juin 2016 14h10
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - Le récent ralentissement de la croissance britannique est en grande partie provoqué par l'incertitude sur l'issue du référendum du 23 juin sur le maintien du Royaume-uni au sein de l'Union européenne (UE), estiment à une très large majorité des économistes interrogés par Reuters.

Ils s'attendent en moyenne à ce que la croissance du produit intérieur brut (PIB) britannique décélère encore au deuxième trimestre à +0,3% par rapport au trimestre précédent, au cours duquel elle était tombée à +0,4% contre +0,6% sur les trois derniers mois de 2015.

Sur les 21 économistes qui ont répondu à une question sur les motifs du ralentissement de l'activité, 17 ont dit qu'il était "en grande partie" ou "presque totalement" imputable à l'incertitude sur l'issue du scrutin.

"Incertitude, incertitude, incertitude, c'est le mot-clé", résume Mikel Milhoj, économiste chez Danske Bank.

La production industrielle britannique a certes progressé à son rythme le plus soutenu en quatre ans au mois d'avril mais sa volatilité au mois le mois incite à prendre cette performance avec prudence.

Deux sondages ont placé mardi le camp du maintien du Royaume-Uni dans l'UE légèrement en tête en vue du référendum du 23 juin, alors que trois enquêtes donnaient la veille le camp du Brexit aux avant-postes.

TAUX DE LA BOE AU PLUS BAS   Suite...

 
Le récent ralentissement de la croissance britannique est en grande partie provoqué par l'incertitude sur l'issue du référendum du 23 juin sur le maintien du Royaume-uni au sein de l'Union européenne (UE), estiment à une très large majorité des économistes interrogés par Reuters.  /Photo prise le 4 mai 2016/REUTERS/Clodagh Kilcoyne