June 7, 2016 / 10:57 AM / in a year

Les marchés européens accentuent leur progression à la mi-séance

3 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes ont accentué leur progression mardi vers la mi-séance et Wall Street devrait poursuivre sur sa lancée de la veille. Les marchés actions sont toujours portés par les déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui a rassuré sur l'état de santé de l'économie américaine tout en restant dans le flou concernant la date de remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis. À Paris, le CAC 40 prenait 1,25% à 12h25. À Francfort, le Dax progressait de 1,73% et à Londres, le FTSE gagnait 0,54%. /Photo d'archives/Lisi Niesner

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leur progression mardi vers la mi-séance et Wall Street devrait poursuivre sur sa lancée de la veille.

Les marchés actions sont toujours portés par les déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui a rassuré sur l'état de santé de l'économie américaine tout en restant dans le flou concernant la date de remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 prenait 1,25% (+55,28 points) à 4.478,66 points à 12h25. À Francfort, le Dax progressait de 1,73% et à Londres, le FTSE gagnait 0,54%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'adjuge 1,23% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,43%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,4%, après la clôture du S&P-500 lundi à son meilleur niveau depuis sept mois, déjà à la faveur des propos de Janet Yellen.

La présidente de la Fed a donné un aperçu pour l'essentiel positif de la situation économique des Etats-Unis et a souligné qu'une hausse des taux restait d'actualité mais elle est restée muette sur le moment où elle pourrait se concrétiser.

Cette absence de calendrier continue de peser sur le dollar, en léger repli face à un panier de devises internationales, à 93,886, après être tombé lundi à un plus bas de près de quatre semaines à 93,745.

Outre les propos de Janet Yellen, la cote européenne est soutenue par des indicateurs macroéconomiques supérieurs aux attentes : la production industrielle allemande a augmenté un peu plus que prévu en avril et le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro du premier trimestre a été revu à la hausse à 0,6%.,

Le repli infime du dollar porte les cours du pétrole et, de ce fait, l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes avance de 1,99%, plus forte progression sectorielle devant l'automobile (+1,83%) et les banques (+1,77%).

Le compartiment bancaire est tiré vers le haut par ses composants italiens, qui sont peut-être soutenus par des informations de presse disant que des actionnaires de longue date de Veneto Banca semblent montrer de l'intérêt pour l'augmentation de capital d'un milliard d'euros de l'établissement en difficulté.

Comme le dollar, le rendement des emprunts du Trésor américain à 10 ans pâtit de la position prudente de la Fed en matière de relèvement des taux, s'établissant à 1,74% contre 1,84% la semaine dernière. Ce rendement est en baisse de 63 points de base depuis le début de l'année.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below