Coup de froid sur l'emploi aux Etats-Unis

vendredi 3 juin 2016 16h37
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé au mois de mai le plus faible nombre d'emplois depuis plus de cinq ans, un chiffre qui souligne certaines faiblesses du marché du travail et pourrait dissuader la Réserve fédérale de relever ses taux d'intérêt dans un avenir proche.

Le département du Travail n'a recensé que 38.000 créations de postes le mois dernier après 123.000 (révisé) en avril. Le chiffre de mai est le plus faible depuis septembre 2010.

Les chiffres des deux mois précédents ont été revus à la baisse de 59.000 au total.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 164.000 créations de postes pour le mois dernier après les 160.000 annoncées initialement pour avril.

Dans le sillage d'indicateurs encourageants, la Fed avait adressé ces dernières semaines des signaux donnant au marché le sentiment qu'elle allait resserrer sa politique ce mois-ci ou le suivant.

La statistique de vendredi est l'un des derniers indicateurs majeurs publiés avant la prochaine réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, qui se tiendra les 14 et 15 juin.

"Ces chiffres de l'emploi sont assez désastreux", a commenté Gennadiy Goldberg, responsable de la stratégie de taux chez TD Securities. "Pour juin, c'est mort. L'hypothèse n'est plus sur la table. La Fed voudra des chiffres plus propres avant de relever ses taux."

La présidente de la Fed, Janet Yellen, a déclaré la semaine dernière que l'institution devrait relever ses taux "dans les mois à venir" si la croissance économique accélérait comme prévu et que des emplois continuaient d'être créés.   Suite...

 
L'économie américaine a crée 38.000 postes en mai après 123.000 en avril. Ce chiffre, le plus faible depuis septembre 2010, souligne certaines faiblesses du marché du travail et pourrait dissuader la Réserve fédérale de relever ses taux d'intérêt dans un avenir proche. /Photo prise le 10 mai 2016/REUTERS/Brendan McDermid