La position de l'Iran limite les chances d'un accord à l'Opep

jeudi 2 juin 2016 12h39
 

par Reem Shamseddine, Rania El Gamal et Alex Lawler

VIENNE (Reuters) - Les ministres du Pétrole des pays membres de l'Opep réunis jeudi à Vienne ont peu de chances de parvenir à un accord fixant un nouveau plafond global de production en raison de l'opposition de l'Iran, apprend-on de sources proches du cartel.

Des manoeuvres diplomatiques de dernière minute ont eu lieu jeudi avec une rencontre dans la matinée entre la délégation de l'Iran et celles du Nigeria et du Qatar, en quête de compromis.

La réunion a commencé à 08h00 GMT, avec une séance à huis clos prévue à partir de 10h00 GMT, suivie d'une conférence de presse à 14h00 GMT, selon le programme annoncé.

L'Arabie saoudite et ses alliés du Golfe plaident pour un plafond de production afin de soutenir les prix, selon plusieurs sources au sein de l'Opep.

Cette idée risque toutefois de se heurter une nouvelle fois au refus de l'Iran, rival régional de l'Arabie saoudite qui entend reprendre sa place sur le marché mondial du pétrole après la levée de sanctions occidentales à son encontre.

L'Opep a longtemps opté pour un maintien de sa production à un niveau élevé afin de défendre ses parts de marché mais cette stratégie pèse sur les prix dans un contexte de surabondance de l'offre.

Le ministre saoudien de l'Energie a plaidé pour une approche subtile à son arrivé à la réunion, conscient de l'effet désastreux que pourrait avoir sur les marchés une nouvelle épreuve de force avec l'Iran.

  Suite...

 
Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh. Un accord entre les pays membres de l'Opep fixant un nouveau plafond de production semble peu probable, jeudi à Vienne, vu la position dure adoptée par l'Iran, dit-on de sources proches de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. /Photo prise le 2 juin 2016/REUTERS/Heinz-Peter Bader