Les marchés européens finissent la journée en recul

mercredi 1 juin 2016 18h30
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en recul mercredi, reprises par l'inquiétude sur la croissance après des indicateurs d'activité manufacturière décevants en Chine et en Europe.

Le dollar, lui, retombe avec le retour des doutes sur les intentions de la Réserve fédérale américaine en matière de taux d'intérêt.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,67% (30,23 points) à 4.475,39. Le Footsie britannique a perdu 0,62% et le Dax allemand 0,57%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,81% en clôture et le FTSEurofirst 300 de 1,01%.

"Les Bourses européennes débutent le mois de juin dans le rouge et poursuivent leur repli technique. Les opérateurs de marché font le choix d'empocher leurs gains en amont des lourds événements macroéconomiques attendus en cette fin de semaine", dit Yoav Nizard, analyste chez FXCM, faisant référence aux réunions de la Banque centrale européenne et de l'Opep jeudi, suivies vendredi des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, très surveillés par la Fed.

En outre, la croissance manufacturière en zone euro est restée faible en mai, montrent les résultats définitifs des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d'achats, qui confirment que la croissance soutenue du premier trimestre a peiné à se poursuivre au deuxième.

A la clôture en Europe, les indices à Wall Street affichaient des baisses comprises entre 0,15 et 0,25%, affaiblis par le compartiment automobile après les premiers chiffres de ventes du mois de mai montrant un net repli par rapport à mai 2015.

Sur le plan macroéconomique aux Etats-Unis, la croissance de l'activité manufacturière s'est accélérée le mois dernier, contrairement aux attentes, selon l'indice d'activité de l'Institute for Supply Management (ISM). Mais après l'indicateur chinois et face au repli du pétrole, les traders n'estiment plus qu'à 22,5% les chances de hausse des taux en juin, contre 32% lundi, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

En Europe, la plus forte baisse sectorielle a été pour les ressources de base (-2,78%) avec le repli des cours du pétrole et des indices chinois peu rassurants pour la santé de la deuxième économie du monde.

Le secteur du tourisme et des transports (-1,9%) a aussi été sous pression après les avertissements des Etats-Unis sur les risques d'attentats en Europe cet été. Accor a perdu 4,31%, plus forte baisse du CAC.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES