Eurotunnel ne voit pas d'incidence d'un Brexit sur son activité

jeudi 26 mai 2016 16h36
 

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Eurotunnel estime qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne serait sans incidence majeure sur son activité et anticipe une hausse de ses ventes au 2e trimestre malgré des incertitudes sur le trafic de l'Eurostar.

"Je ne vois pas d'impact visible et identifiable d'une sortie du Royaume-Uni pour les activités d'Eurotunnel", a déclaré à Reuters Jacques Gounon, PDG du groupe, lors d'une interview.

L'opérateur du tunnel sous la manche profite, selon lui, "d’un flux permanent et continu de trafic qui a sa justification économique et donc on ne voit pas de bouleversement à moyen-long terme".

Le trafic des navettes transportant des camions représente 44% du chiffre d'affaires du groupe, celui des navettes de voitures 20% et l'Eurostar 36%.

Le trafic des camions, qui a signé un sixième record mensuel consécutif en avril grâce à la bonne santé de l'économie britannique, devrait continuer, selon lui, de profiter des échanges commerciaux entre le continent et la Grande-Bretagne.

Jacques Gounon ne voit pas davantage les touristes britanniques renoncer à leurs voyages sur le continent ou à leurs séjours dans leurs résidences secondaires en France.

"Nous représentons une artère économique vitale et nous avons un très fort taux de fidélisation", a souligné Jacques Gounon.

En novembre 2015, il avait déclaré au Financial Times qu'un Brexit, en ramenant des ventes détaxées à Calais, pouvait profiter à Eurotunnel.   Suite...

 
Jacques Gounon, PDG d'Eurotunnel. L'opérateur, qui estime qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne serait sans incidence majeure sur son activité, anticipe une hausse de ses ventes au 2e trimestre malgré des incertitudes sur le trafic de l'Eurostar. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol