Wall Street finit en hausse avec le pétrole et les bancaires

mercredi 25 mai 2016 22h35
 

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a connu mercredi une deuxième séance consécutive de hausse, portée par la poursuite du redressement des cours du pétrole et la perspective, de plus en plus acceptée, d'une prochaine hausse des taux aux Etats-Unis, interprétée comme un signe de la solidité de l'économie américaine.

L'indice Dow Jones a gagné 145,46 points, soit 0,82%, à 17.851,51. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a pris 14,48 points (0,70%) à 2.090,54. Le Nasdaq Composite a avancé de 33,84 points (0,70%) à 4.894,89.

Surpris dans un premier temps par le ton volontariste de la Réserve fédérale la semaine dernière sur une éventuelle hausse de taux le mois prochain, les investisseurs paraissent désormais avoir intégré cette possibilité, encore évoquée mercredi par le président de la Fed de Dallas.

Ce scénario a été conforté depuis une semaine par plusieurs indicateurs témoignant d'un probable rebond de la croissance aux Etats-Unis au deuxième trimestre.

Les intervenants de marché estiment désormais à 38% la probabilité d'une hausse des taux en juin, contre 4% seulement la semaine dernière avant la publication des "minutes" de la réunion de la Fed en avril, selon le baromètre FedWatch de CME Group

"Ce à quoi nous assistons, c'est la prise de conscience que cela va arriver et les investisseurs sont de plus en plus à l'aise avec ça", dit Kurt Brunner, gérant de portefeuille chez Swarthmore Group à Philadelphie. "Il y a une prise de conscience sur le fait que la croissance économique est bonne."

Une hausse des taux profiterait au secteur financier, dont l'indice a pris 1,03% mercredi et s'est rapproché de son plus haut de l'année. Goldman Sachs a gagné 2,32% à 161,25 dollars, plus forte hausse du Dow Jones.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS