Accord entre Eurogroupe et FMI sur la dette grecque

mercredi 25 mai 2016 12h35
 

par Jan Strupczewski, Francesco Guarascio et Alastair Macdonald

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro se sont engagés mercredi à alléger à terme la dette grecque si certaines conditions sont réunies, ce qui a convaincu le Fonds monétaire international de soutenir un nouveau plan de sauvetage en faveur d'Athènes.

Après des pourparlers qui se sont achevés mercredi aux premières heures, les ministres ont donné leur aval au déblocage de 10,3 milliards d'euros de nouveaux fonds destinés à la Grèce, une mesure qui récompense notamment les efforts budgétaires consentis par la coalition d'Alexis Tsipras. Une première tranche de 7,5 milliards d'euros sera allouée le mois prochain, une autre de 2,8 milliards ultérieurement.

Plus important encore, les ministres des Finances se sont mis d'accord sur le principe d'un allègement de la dette en 2018, dans le cas de figure où le pays en aurait besoin pour se conformer aux critères du plan de sauvetage.

Toutefois, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble s'est abstenu dans l'immédiat de tout engagement de rééchelonner la dette grecque car il lui aurait fallu pour cela l'aval d'un Parlement sceptique avant les élections législatives qui auront lieu en 2017.

Wolfgang Schäuble avait de toute façon dit à la presse qu'il ne voulait prendre aucun engagement après 2017, année des élections législatives en Allemagne. "Nous prendrons les décisions en temps opportun. J'en ai la compétence légitime pour l'heure et en 2018 elle sera attribuée à ceux que le peuple allemand aura choisis en 2017", avait-il déclaré.

Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel n'en a pas moins salué l'accord. "L'Eurogroupe envoie un signal politique important et irréversible qui est celui-ci: le nécessaire allègement de la dette aura bien lieu à partir de 2018".

A la suite de l'annonce de l'accord entre la Grèce et ses créanciers, la Bourse d'Athènes progressait modérément, de 0,4% à la mi-journée, faisant moins bien que la plupart des autres places européennes.

Le rendement des obligations souveraines grecques à 10 ans recule de 10 points de base, à 7,28%. Les rendements italiens, espagnols et portugais ont également baissé.   Suite...

 
Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos à Bruxelles. Les ministres des Finances de la zone euro se sont engagés mercredi à alléger à terme la dette grecque si certaines conditions sont réunies, ce qui a convaincu le Fonds monétaire international de soutenir un nouveau plan de sauvetage en faveur d'Athènes. /Photo prise le 24 mai 2016/REUTERS/Eric Vidal