Wall Street débute la semaine en étant indécise

lundi 23 mai 2016 22h19
 

par Tanya Agrawal

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sur une note indécise lundi, avec un biais légèrement baissier, la bonne hausse d'Apple n'ayant pu surmonter les interrogations sur le calendrier du resserrement monétaire de la Réserve fédérale.

La Bourse a pris l'habitude de suivre assidûment les déclarations de responsables de la Fed, dans l'espoir de se faire une idée plus claire de la trajectoire qui suivront les taux d'intérêt américains cette année. Certains d'entre eux s'exprimeront encore cette semaine, dont la présidente Janet Yellen vendredi.

La Fed avait désagréablement surpris les marchés à l'occasion de la publication, la semaine dernière, des "minutes" de sa dernière réunion de politique monétaire, semblant annoncer une hausse des taux dès le mois prochain.

Un marché du travail relativement tendu aux Etats-Unis pourrait entraîner des pressions à la hausse sur l'inflation, ce qui justifierait des taux d'intérêt plus élevés, a par ailleurs estimé ce lundi James Bullard, président de la Fed de St. Louis.

John Williams, le président de la Fed de San Francisco, a déclaré lui que la Fed devrait resserrer sa politique monétaire l'an prochain un peu plus rapidement que cette année, avec peut-être une ou deux hausses de taux en plus.

La probabilité d'une hausse des taux en juin est montée à 30% vendredi contre 4% environ au début de la semaine, selon le site FedWatch de CME Group.

"Le marché fluctuera étroitement tant qu'on ne verra pas mieux où va la Fed", a dit Adam Sarhan (Sarhan Capital), observant que la Bourse attend en particulier le discours de Janet Yellen vendredi.

L'indice Dow Jones a perdu 8,01 points (0,05%) à 17.492,93 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 4,28 points (0,21%) à 2.048,04. Le Nasdaq Composite a laissé 3,78 points (0,08%) à 4.765,78.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS