Les gouverneurs de la BCE serrent les rangs face aux critiques

jeudi 19 mai 2016 16h06
 

par Francesco Canepa

FRANCFORT (Reuters) - Les gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) sont convenus, lors de leur dernière réunion en avril, de la nécessité de défendre la BCE contre un nombre croissant de critiques, montre jeudi le compte-rendu de leurs débats, alors que la politique ultra-accommodante de l'institution est attaquée en Allemagne.

La politique de taux bas et de rachats massifs de titres de la BCE est vivement contestée en Allemagne, où elle est accusée de pénaliser l'épargne d'une population vieillissante et de peser sur les bénéfices des banques.

Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble est même allé jusqu'à lui imputer une responsabilité dans la percée électorale du parti Alternative für Deutschland (AfD), formation tournée à l'origine vers la dénonciation de l'euro et qui a depuis orienté son discours contre les immigrés.

L'Allemagne n'est pas la seule source de critiques contre la BCE et les investisseurs semblent douter de plus en plus de l'efficacité de sa politique. Les anticipations d'inflation mesurées par le marché restent proches de leur plus bas touchés après l'annonce, en janvier 2015 par la BCE, d'un vaste programme de rachats d'actifs, alors même que l'institut a amplifié cette politique depuis.

D'après les "minutes" de leur réunion d'avril, les gouverneurs de la BCE ont jugé nécessaire de lutter contre ce scepticisme et de réaffirmer leur confiance dans la capacité de leur politique à ramener l'inflation vers leur objectif de quasiment 2% "à moyen terme".

"Il y a eu un accord général sur le fait qu'il y avait une nécessité de parer à la perception selon laquelle la politique monétaire ne pouvait plus contribuer au retour de l'inflation (vers l'objectif de la BCE)", est-il écrit dans ces "minutes".

"A la lumière de récentes critiques publiques (...) dans un pays membre (de la zone euro), il a été jugé important de réaffirmer collectivement l'indépendance de la BCE dans l'exercice de son mandat."

  Suite...

 
Les gouverneurs de la Banque centrale européenne sont convenus, lors de leur dernière réunion en avril, de la nécessité de défendre la BCE contre un nombre croissant de critiques, alors que la politique ultra-accommodante de l'institution est attaquée en Allemagne. /Photo prise le 21 avril 2016/REUTERS/Ralph Orlowski