Wall Street résiste au coup de semonce de la Fed

mercredi 18 mai 2016 23h05
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York est parvenue mercredi à finir sur une note stable au terme d'une séance volatile après le coup de semonce de la Réserve fédérale sur un possible relèvement des taux dès le mois de juin, soit bien plus tôt que ce qu'anticipaient les investisseurs.

L'indice Dow Jones a perdu 3,36 points, soit 0,02%, à 17.526,62. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a gagné 0,42 point (0,02%) à 2.047,63. Le Nasdaq Composite, soutenu entre autres par Apple (+1,15% à 94,56 dollars), a pris 23,39 points (0,50%) à 4.739,12.

Au-delà des marchés actions, les déclarations de la Fed ont provoqué un brusque raffermissement du dollar, ce qui a fait se retourner à la baisse les cours du pétrole, tandis que les rendements des bons du Trésor américain ont bondi.

Les trois grands indices de Wall Street étaient clairement orientés à la hausse jusqu'à la publication du compte-rendu de la dernière réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) en avril.

D'après ces "minutes", la plupart des responsables de la Fed jugent qu'il sera probablement approprié de relever les taux d'intérêt en juin si les indicateurs macro-économiques vont dans le sens d'une accélération de la croissance aux Etats-Unis au deuxième trimestre, d'un redressement de l'inflation et d'un raffermissement du marché du travail.

Autrement dit, un nouveau tour de vis monétaire pourrait intervenir bien plus tôt que ne le pensait Wall Street jusqu'à présent.

Après la publication de ces minutes, les intervenants de marché estiment à 34% la probabilité d'une hausse de taux en juin contre 15% mardi, selon le baromètre FedWatch de CME Group. Pour juillet, la probabilité est désormais de 50-50 alors que les traders voyaient auparavant une chance sur trois de hausse de taux.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS