12 mai 2016 / 15:23 / dans un an

Canal+ conserve le Top 14 jusqu'en 2023

La Ligue nationale de rugby a annoncé jeudi avoir attribué à Canal+, filiale de Vivendi, les droits du championnat français de rugby pour les saisons 2019/2020 à 2022/2023. L'actuel diffuseur du Top 14 déboursera 97 millions d'euros par an. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Canal+ est parvenu à conserver les droits de retransmission du Top 14 de rugby jusqu‘en 2023 à la faveur d‘une révision à la hausse du montant du chèque versé à la Ligue nationale de rugby (LNR) dans un contexte chahuté pour la chaîne cryptée qui perd des abonnés.

La LNR avait décidé de mettre aux enchères plus tôt que prévu les droits de retransmission des saisons 2019/2020 à 2022/2023 du championnat français dans un paysage des médias en pleine recomposition avec l‘arrivée de nouveaux acteurs comme Altice, diffuseur de la Premier League.

Le rugby français réalise une belle opération, Canal+ s‘étant engagé à verser un total de 388 millions contre 355 millions précédemment, un chiffre qui avait déjà doublé par rapport au précédent appel d‘offres, faisant du Top 14 le championnat le plus cher dans l‘univers du ballon ovale.

Canal+, sonné en novembre dernier par la perte du très prisé championnat anglais de football, s‘offre ainsi un répit, en attendant la décision de l‘Autorité de la concurrence sur son projet d‘accord de distribution exclusive avec beIN Sports.

L‘opération, d‘un total d‘environ 1,7 milliard d‘euros sur cinq ans selon une source au fait du dossier, lui permettrait d‘enrichir son offre sportive, dégarnie depuis le lancement des chaînes qataries, tout en pactisant avec un redoutable rival. Le verdict est attendu à la fin du mois.

La maison-mère de Canal+, Vivendi, a prévenu qu‘elle pourrait “arrêter le robinet” des chaînes payantes du groupe en France si elles ne parvenaient pas à endiguer leurs pertes qui devraient dépasser 400 millions en 2016.

“Ce nouveau partenariat, avec son diffuseur historique, confortera l’exposition audiovisuelle et le développement économique du TOP 14”, commente la LNR dans un communiqué.

“Il permettra à la LNR et aux clubs professionnels de disposer de la visibilité nécessaire à la mise en œuvre des projets de développement inscrits dans le plan stratégique à horizon 2023, qui sera adopté à l’issue de la saison”.

Outre Canal+, beIN Sports avait également soumis une offre pour décrocher les droits du Top 14.

SFR, la filiale d‘Altice, a en revanche décidé de ne pas participer au processus en raison de réserves sur le calendrier - trois ans avant le démarrage de la première saison - et alors que l‘Autorité de la concurrence n‘a pas encore rendu sa décision sur le projet d‘alliance entre Canal+ et beIN Sports.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below