CA trimestriel de Vivendi en repli, Yannick Bolloré au conseil

mercredi 11 mai 2016 20h15
 

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - Vincent Bolloré est en passe de renforcer son emprise sur Vivendi avec la cooptation de son fils Yannick Bolloré, PDG d'Havas, au conseil du groupe de médias et de divertissement dont il est le premier actionnaire.

Agé de 36 ans, Yannick Bolloré, qui a dirigé les activités médias du groupe Bolloré avant d'accéder à la tête d'Havas en 2013, est l'un des quatre enfants du milliardaire breton, également premier actionnaire du sixième groupe publicitaire mondial.

"Cette cooptation renforce également la présence d'un actionnariat familial français de référence chez Vivendi donnant encore davantage de stabilité et de perspectives pour mener à bien une stratégie de long terme", écrit Vivendi dans un communiqué.

La désignation de Yannick Bolloré, qui remplacera Philippe Donnet après sa nomination à la tête de l'assureur italien Generali, devra être ratifiée par la prochaine assemblée générale du groupe.

Le spécialiste des contenus et des divertissements a parallèlement fait état d'une aggravation des pertes des chaînes Canal+ en France à 59 millions d'euros, contre 50 millions au premier trimestre 2015, sous le coup de la perte de 183.000 abonnements dans l'Hexagone.

Le groupe de télévision, également pénalisé par la baisse des revenus de StudioCanal, affiche cependant au global une amélioration de 3,3% de son opérationnel ajusté (Ebita), grâce au dynamisme de ses activités en Afrique où il a conquis 500.000 abonnés supplémentaires en un an.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL SUPÉRIEUR AUX ATTENTES   Suite...

 
Vivendi a annoncé mercredi une aggravation des pertes des chaînes de Canal+ en France, compensées toutefois par les activités du groupe de télévision à l'international. Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 2,49 milliards d'euros, en repli de 1,4% à données comparables. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau