May 9, 2016 / 7:01 AM / a year ago

Total rachète Saft et met en vente Atotech

3 MINUTES DE LECTURE

Total a déposé une offre d'acquisition sur le fabricant de batteries Saft pour 950 millions d'euros afin de se développer dans le stockage d'électricité. /Photo prise le 5 avril 2016/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Total a déposé une offre d'acquisition sur le fabricant de batteries Saft pour 950 millions d'euros afin de se développer dans le stockage d'électricité et a décidé dans le même temps de mettre en vente sa filiale allemande de chimie Atotech.

Avec le rachat de Saft, le groupe pétrolier cherche ainsi à poursuivre sa stratégie de diversification dans les énergies renouvelables et l'électricité, initiée avec l'acquisition de SunPower en 2011.

Le projet d'offre vise l'ensemble des actions Saft au prix de 36,50 euros par action, coupon de 0,85 euro détaché, soit une prime de 38,3% par rapport à son cours de clôture de vendredi (26,40 euros), lit-on dans le communiqué commun des deux groupes.

Le conseil de surveillance de Saft a approuvé à l'unanimité le projet de rapprochement qui valorise la société à neuf fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 2015.

Dans un entretien au Figaro, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, fait savoir que le groupe souhaitait aussi vendre sa filiale Atotech qui réalise, selon le quotidien, environ un milliard d'euros de chiffre d'affaires.

"Le métier d'Atotech ne s'inscrit pas dans la vision stratégique du groupe", explique le PDG de Total au Figaro.

"Comme pour Bostik (les adhésifs, repris par Arkema), nous aurons le souci de trouver pour Atotech un acquéreur qui s'engage à pérenniser sa trajectoire", ajoute Patrick Pouyanné.

Une porte-parole de Total a confirmé à Reuters les propos tenus.

En Bourse, l'action Saft a été suspendue lundi à la demande de la société, a fait savoir Euronext, tandis que Total a clôturé la séance de ce jour à 42,08 euros, en baisse de 2%.

Dans un avis, l'Autorité des marchés financiers a indiqué que la cotation du titre Saft reprendrait mardi matin.

Total avait indiqué mi-mars qu'il comptait produire d'ici 20 ans de l'électricité dans le cadre de son développement dans les énergies renouvelables, en particulier solaires.

Saft a accusé en 2015 une chute de 72% de son résultat net en raison de dépréciations d'actifs dans la technologie lithium-ion et de charges de restructuration liées à la mise en oeuvre du plan de restructuration Power 2020 annoncé fin 2015.

Cyril Altmeyer, Matthieu Protard et Bate Felix, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below