ICE ne fera pas de contre-offre sur LSE face à Deutsche Börse

mercredi 4 mai 2016 21h46
 

par Noor Zainab Hussain et Richa Naidu

LONDRES/BANGALORE (Reuters) - Intercontinental Exchange (ICE), le propriétaire de la Bourse de New York, a annoncé mercredi qu'il renonçait à présenter une offre de rachat de LSE Group, laissant le champ libre au projet de fusion entre le britannique et l'allemand Deutsche Börse.

Le directeur général du groupe américain, Jeffrey Sprecher, a reproché à l'opérateur de la Bourse de Londres de ne pas avoir répondu à ses avances répétées et de l'avoir ainsi empêché de disposer des informations nécessaires pour élaborer une offre formelle.

LSE a réfuté cette version. Dans un communiqué, il affirme avoir fourni à ICE des informations et un accès à ses dirigeants. Il ajoute que l'opérateur américain ne l'a pas approché avec une offre potentielle.

Le britannique avait annoncé en février son projet de fusion avec Deutsche Börse, l'opérateur de la Bourse de Francfort, une opération d'environ 27 milliards d'euros qui vise à créer un groupe capable de rivaliser avec les principaux acteurs américains du secteur.

"Après que nous avons exprimé notre intérêt en mars dans le cadre du code britannique des OPA, le président et le directeur général de LSE n'ont pas pris contact avec ICE", a dit Jeffrey Sprecher lors d'une téléconférence.

"Nous nous concentrons sur d'autres opportunités pour poursuivre notre croissance", a-t-il ajouté.

Cette décision a douché les spéculations sur la possibilité d'une bataille d'offres dans le secteur et les espoirs d'un relèvement des conditions offertes par Deutsche Börse à LSE Group pour obtenir le feu vert des actionnaires de ce dernier.

L'action LSE Group a perdu jusqu'à 10% après cette annonce et finalement clôturé en baisse de 4,20% à 2.569 pence tandis qu'à Francfort, le titre Deutsche Börse a gagné 5,82% à 74,78 euros. Au moment de la clôture européenne, ICE s'adjugeait 6,86% à 257,50 dollars à New York.   Suite...

 
L'opérateur boursier américain Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mercredi renoncer à présenter une offre de rachat de LSE Group, laissant le champ libre au projet de fusion entre le britannique et l'allemand Deutsche Börse. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid