Shell réduit encore ses investissements après le rachat de BG

mercredi 4 mai 2016 09h44
 

par Ron Bousso et Karolin Schaps

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé mercredi une nouvelle réduction d'environ 10% de ses investissements cette année dans la foulée du rachat de BG Group, en avertissant que la faiblesse des cours du pétrole continuerait de peser sur ses comptes.

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais a parallèlement publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, en dépit d'une chute de 58% de ses bénéfices.

Ces résultats sont les premiers présentés par Shell depuis le bouclage, le 15 février, de l'acquisition de BG, une opération de 54 milliards de dollars (47 milliards d'euros) qui fait du nouvel ensemble le numéro un mondial du gaz naturel liquéfié (GNL).

Intégration de BG oblige, les résultats montrent entre autres un bond de 25% sur un an des livraisons de GNL à 12,29 millions de tonnes. Au total, la production de pétrole et de gaz du groupe a grimpé de 16%.

Mais Shell a averti que les prix bas, les opérations de maintenance prévues sur certains sites de production et "d'importantes charges pour suppressions de postes et restructuration" pèseraient sur les comptes du deuxième trimestre.

Sur les trois premiers mois de l'année, le bénéfice net à coûts courants d'approvisionnement (CCS) hors exceptionnels, la définition retenue par le groupe, a atteint 1,55 milliard de dollars, alors que les analystes financiers attendaient en moyenne 1,04 milliard.

Le dividende est inchangé à 47 cents par action.

  Suite...

 
Royal Dutch Shell avertit que la faiblesse des cours du pétrole continuera de peser sur ses comptes et annonce une nouvelle réduction d'environ 10% de ses investissements cette année. /Photo prise le 25 avril 2016/REUTERS/Murad Sezer