Airbus redoute l'impact des problèmes de l'A400M et de l'A350

jeudi 28 avril 2016 11h22
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS/AMSTERDAM (Reuters) - Airbus Group chute en Bourse jeudi après avoir dit qu'il redoutait un impact financier "significatif" lié aux nouveaux problèmes de l'avion militaire A400M et que des goulots d'étranglement chez ses fournisseurs rendaient son objectif de livraison d'A350 en 2016 de plus en plus difficile à atteindre.

L'action du groupe européen d'aérospatiale et de défense abandonne 6,21% à 54,85 euros vers 10h50 à la Bourse de Paris, menant les baisses du CAC 40, et portant son recul depuis le début de l'année à plus de 11%.

"Les dernières difficultés de l'A400M sont malvenues, mais il y aura aussi des inquiétudes (..) sur les défis de l'A350 et les problèmes de l'A320neo", la version remotorisée du monocouloir d'Airbus, écrit RBC dans une note.

"2016 s'avère être l'année difficile que nous avions anticipée", reconnaît son président exécutif Tom Enders dans le communiqué.

Airbus Group a vu son bénéfice d'exploitation (Ebit) avant exceptionnels chuter de 23% au premier trimestre, pénalisé notamment par l'impact de la faiblesse de la demande du secteur pétrolier en hélicoptères.

Et son flux de trésorerie disponible a affiché un solde bien plus négatif qu'attendu, à -2,986 milliards d'euros, contre un consensus de -2,431 milliards cité par les analystes.

Le groupe confirmé prévoir cette année une stagnation de son bénéfice d'exploitation (Ebit), de son bénéfice par action avant éléments non récurrents et de son flux de trésorerie disponible, mais n'a pas exclu une charge liée aux derniers problèmes de moteurs de l'avion de transport militaire A400M.

Le directeur financier Harald Wilhelm a dit lors d'une conférence téléphonique ne pas être en mesure à ce stade de fournir de nouvel objectif de livraison de l'appareil pour cette année. Airbus Group tablait jusqu'à présent sur 20 unités.   Suite...

 
Airbus Group redoute que les nouveaux problèmes de moteur de son avion de transport militaire A400M entraînent un impact financier "significatif" sur ses comptes, tout en confirmant prévoir une stagnation de ses résultats cette année. /Photo prise le 14 septembre 2015/REUTERS/Marcelo del Pozo