COR-Conforama jette l'éponge, la Fnac remporte Darty

mercredi 27 avril 2016 16h35
 

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Correction. Bien lire qu'Alexandre Nodale est PDG de Conforama.

La bataille pour le contrôle de Darty a pris fin, se soldant par la victoire de la Fnac à l'issue de plusieurs mois de tractations face à son rival Conforama, filiale du groupe sud-africain Steinhoff, qui a jeté l'éponge mercredi matin.

Conforama a renoncé à relever son offre, qui reposait sur un prix de 160 pence par action, signant le second abandon du groupe Steinhoff sur une cible européenne.

"A un prix supérieur, Darty ne créerait plus suffisamment de valeur pour les actionnaires, le personnel et d'autres porteurs de parts de Steinhoff", a souligné dans un communiqué Alexandre Nodale, le directeur général de Conforama.

La Fnac a dit mardi être assurée du contrôle de 51,84% du capital de Darty, dans le cadre de sa dernière offre de 170 pence par action, valorisant le distributeur de produits électroniques et d'électroménager à environ 900 millions de livres (1,16 milliard d'euros).

Ces déclarations mettent fin à une bataille de surenchères qui a culminé le 21 avril avec le dépôt de cinq offres améliorées en moins de 24 heures. Depuis septembre, date des premières approches de Fnac, le prix des offres a doublé.

La Fnac, qui entend se diversifier et atténuer sa dépendance au marché du livre et du disque, face à la concurrence de groupes comme Amazon, a précisé mardi détenir 29,73% du capital de Darty et avoir reçu des engagements irrévocables d'actionnaires de sa cible à hauteur de 22,11%.

Vers 14h50, l'action Fnac cédait 0,65% à la Bourse de Paris après les annonces de son concurrent tandis qu'à Londres, le titre Darty perdait 0,30%, à 168,28 pence l'action, se traitant ainsi en dessous de l'offre de Fnac.   Suite...

 
La bataille pour le contrôle de Darty a pris fin, se soldant par la victoire de la Fnac à l'issue d'une bataille de plusieurs mois avec son rival Conforama, filiale du groupe sud-africain Steinhoff, qui a renoncé mercredi matin à relever son offre. /Photo prise le 22 avril 2016/REUTERS/Gonzalo Fuentes