27 avril 2016 / 06:16 / dans un an

Résultats en baisse pour Total au 1er trimestre

Total a publié mercredi des résultats en baisse au titre du premier trimestre 2016, une nouvelle fois pénalisés par le recul des cours du pétrole, mais supérieurs aux attentes et marqués par une solide performance de la branche Raffinage-Chimie. Son résultat net ajusté a atteint 1.636 millions de dollars (-37%) et son chiffre d'affaires 32,8 milliards (-22%). /Photo d'archives/REUTERS/Rebecca Naden

PARIS (Reuters) - Total a publié mercredi des résultats en baisse au titre du premier trimestre 2016, une nouvelle fois pénalisés par le recul des cours du pétrole, mais le groupe compense en partie cet environnement défavorable par ses économies et continue d‘en faire une priorité.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière a aussi fait savoir dans un communiqué qu‘elle visait désormais des investissements organiques inférieurs à 19 milliards de dollars cette année, contre “environ” 19 milliards annoncés en février.

Total table toujours pour 2016 sur 900 millions de dollars d‘économies - pour un objectif de trois milliards en 2017 par rapport à 2014 - et sur une production en hausse de 4%.

“Les conditions de marché se sont légèrement améliorées au cours des dernières semaines et nous pensons qu‘il y aura un rééquilibrage (du marché) à un moment ou un autre”, a souligné le directeur financier Patrick de La Chevardière, dans une déclaration écrite transmise à Reuters.

“Cependant nous ne changeons pas notre stratégie qui consiste à réaliser nos projets, baisser nos coûts et améliorer la disponibilité (de nos installations), le tout avec l‘objectif de réduire notre point mort en termes de cash”, a-t-il ajouté, précisant que Total avait déjà abaissé ce point d‘équilibre autour de 40 dollars le baril au premier trimestre.

En Bourse, l‘action Total progresse de 1,93% à 44,58 euros à 14h, parmi les plus fortes hausses de l‘indice CAC 40 (+0,38%).

Total a souligné que, dans l‘Amont, il tirait parti “des coûts techniques les plus faibles des majors” et que la hausse de sa production, la réduction des coûts opératoires et la baisse des charges d‘exploration lui permettaient de compenser partiellement l‘impact de la baisse des prix du Brent (-37% en un an).

Sa branche Raffinage-Chimie a en outre vu son résultat opérationnel net ajusté progresser de 3%, malgré un recul de la marge de raffinage européenne de 25%, grâce notamment à un taux d‘utilisation élevé de ses installations.

Total a enregistré au cours des trois premiers mois de l‘année un résultat net ajusté de 1.636 millions de dollars (-37%) et un chiffre d‘affaires de 32,8 milliards (-22%), alors que les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net ajusté de 1.272 millions selon un consensus réalisé par Thomson Reuters.

Sa production d‘hydrocarbures s‘est établie à 2,479 millions de barils équivalent pétrole par jour (contre 2,402 millions attendus), enregistrant une hausse de 4% grâce notamment au démarrage de nouveaux projets, et s‘établissant à son plus haut niveau trimestriel depuis près de dix ans.

Total propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du premier trimestre 2016, stable, avec l‘option maintenue d‘un paiement en actions nouvelles.

Le groupe ambitionne toujours de couvrir son dividende (en cash) par ses flux de trésorerie nets organiques à partir de 2017 à 60 dollars par baril.

Benjamin Mallet et Bate Felix, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below