DCNS en négociations exclusives pour des sous-marins australiens

mardi 26 avril 2016 22h30
 

par Colin Packham et Cyril Altmeyer

SYDNEY/PARIS (Reuters) - L'Australie a annoncé mardi démarrer des négociations exclusives avec le constructeur naval militaire français DCNS en vue d'un contrat évalué à 50 milliards de dollars australiens (34 milliards d'euros) pour la construction et la maintenance de 12 sous-marins.

La part du contrat pour la filiale de l'équipementier Thales, préférée à l'allemand Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS) et à un consortium japonais, avoisine huit milliards d'euros, a-t-on précisé de sources proches du dossier.

Ces négociations exclusives marquent une nouvelle victoire française à l'export dans la défense, un an après les deux premiers contrats à l'étranger du Rafale de Dassault Aviation, avec des commandes en Egypte et au Qatar.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a précisé que les bâtiments destinés à remplacer des sous-marins australiens de la classe Collins seraient construits dans l'Etat d'Australie méridionale, un point crucial pour les autorités avant des élections législatives anticipées le 2 juillet.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a de son côté assuré sur Europe 1 que le contrat apporterait "des milliers d'emplois en France", en particulier à Cherbourg (Manche) mais aussi en Bretagne (Lorient, Brest, Nantes).

DCNS va négocier entre mai et décembre le programme, qui comprend un plan industriel australien et un transfert de technologies, en vue d'un démarrage de la conception des sous-marins début 2017, a précisé à Reuters Marie-Pierre de Bailliencourt, directrice générale adjointe de DCNS.

Elle a dit ne pas être inquiète concernant l'impact éventuel des élections prévues en juillet sur le déroulement des négociations.

Le budget australien comprend également la construction d'infrastructures et la formation des équipages sur une durée de 50 ans et des systèmes de combat qui devraient être confiés courant 2016 à un américain, Lockheed ou Raytheon.   Suite...

 
NÉGOCIATIONS DCNS EXCLUSIVES POUR DES SOUS-MARINS AUSTRALIENS