PSA satisfait des résultats des tests sur ses véhicules diesel

lundi 25 avril 2016 20h36
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a indiqué lundi que sur ses 15 véhicules diesel testés à ce jour par la Commission Royal, quatre avaient affiché des dépassements pour leurs émissions d'oxydes d'azote (NOx) sur certains essais, sans justifier pour autant le rappel des modèles concernés.

"Pour l'ensemble des tests, les résultats sont positifs", a déclaré Gilles Le Borgne, directeur de la Recherche & Développement du groupe, au cours d'une conférence de presse.

Il s'est également déclaré satisfait que PSA se trouve dans le groupe 1 des constructeurs affichant les dépassements les moins élevés lors des tests du comité des constructeurs allemands (KBA).

Gilles Le Borgne s'est dit d'autant plus surpris par les perquisitions lancées jeudi dernier par la Direction de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les quatre sites de R&D du groupe en France.

Jusqu'ici, 52 véhicules de différents groupes, pris au hasard, ont été testés par la commission technique indépendante mise sur pied à l'automne dernier par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal pour tenter de faire la transparence sur les voitures commercialisées en France après le scandale Volkswagen.

Début avril, la commission avait déclaré qu'une majorité des diesel de dernière génération dépassaient en conditions réelle de conduite plus de cinq fois la norme d'homologation de 80 milligrammes d'oxyde d'azote (NOx) au kilomètre, mais elle n'avait pas identifié les résultats par marque.

PSA, qui défend son propre protocole pour les tests de consommation sur route, détaillera les résultats de ses véhicules en matière de CO2 jeudi devant la commission Royal.

  Suite...

 
PSA Peugeot Citroën indique que sur ses 15 véhicules diesel testés à ce jour par la Commission Royal, quatre ont affiché des dépassements pour leurs émissions d'oxydes d'azote (NOx), sur certains essais, sans justifier pour autant le rappel des modèles concernés. /Photo prise le 11 mars 2016/REUTERS/Hannah McKay