Philips privilégie l'entrée en Bourse pour sa division éclairage

lundi 25 avril 2016 13h47
 

par Toby Sterling

AMSTERDAM (Reuters) - Philips a annoncé lundi qu'il procèderait probablement à une introduction en Bourse de sa division d'éclairage, un choix apparemment peu apprécié par les investisseurs, qui auraient préférer voir le groupe néerlandais vendre cet actif à une tierce partie.

Le titre Philips plonge de 5,39% à 23,795 euros vers 11h25 GMT, malgré la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Ce recul ramène à 1,1% la progression du titre Philips depuis le début de l'année, contre +1,3% pour l'indice vedette AEX de la Bourse d'Amsterdam.

Frans van Houten, directeur général de Philips, avait annoncé dès 2014 le recentrage du groupe sur les équipements médicaux et la séparation des activités d'éclairage, métier historique de l'entreprise fondée en 1891, sans alors trancher entre une IPO ou une cession pure et simple.

Les activités concernées sont valorisées cinq milliards d'euros par les analystes et si Philips va jusqu'au bout de son idée d'introduction en Bourse, il créérait une société indépendante qui serait le premier fabricant mondial d'ampoules.

Selon des analystes, certains investisseurs privilégiaient l'hypothèse d'une cession à un acheteur en Chine, où sont fabriquées la plupart des ampoules LED, où à un fonds d'investissement.

Frans van Houten a déclaré que le groupe pouvait encore opter pour la vente à un tiers en cas d'incertitudes sur les marchés financiers provoquées par un éventuel Brexit, ajoutant toutefois que cela était peu probable.

"Avec l'amélioration du sentiment sur les marchés boursiers comparé aux deux premiers mois de l'année, une IPO semble de plus en plus l'issue la plus probable", a dit Philips en promettant d'informer rapidement les investisseurs sur les conclusions de son évaluation.   Suite...

 
Philips affiche un bénéfice opérationnel (290 millions d'euros) meilleur que prévu pour le premier trimestre et annonce une probable introduction en Bourse de sa division d'éclairage, qui en tant que société indépendante serait le premier fabricant mondial d'ampoules. /Photo d'archives/REUTERS/Toussaint Kluiters/United Photos