EDF reporte sa décision sur Hinkley Point, consulte son CCE

vendredi 22 avril 2016 19h18
 

PARIS (Reuters) - EDF a reporté sa décision finale d'investissement sur le projet d'Hinkley Point, au Royaume-Uni, après son assemblée générale du 12 mai afin de consulter son comité central d'entreprise (CCE), ont déclaré vendredi deux sources proches du dossier.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a dit le mois dernier au parlement qu'une décision sur l'investissement de 23 milliards d'euros pour la construction de deux réacteurs nucléaires au Royaume-Uni serait prise d'ici début mai.

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a déclaré vendredi après-midi lors d'un conseil d'administration qu'il avait décidé de consulter le CCE, ont précisé ces sources, confirmant une information des Echos.

"La procédure prendra quelques semaines", ont déclaré les sources.

EDF n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Le CCE d'EDF a demandé jeudi une consultation préalable sur le projet d'EPR à Hinkley Point, en menaçant sinon de porter le dossier en justice.

En Grande-Bretagne, Greenpeace et le fournisseur d'énergie renouvelable Ecotricity ont menacé vendredi d'engager une procédure judiciaire contre le projet d'Hinkley Point si celui-ci bénéficie du soutien financier de l'Etat français.

Le gouvernement a promis mercredi que la vigilance de l’Etat français envers EDF était "totale" après une réunion à l'Elysée sur la situation financière du groupe, avec une attention toute particulière sur l'investissement d'Hinkley Point, partagé à deux tiers/un tiers entre EDF et le chinois CGN, déjà alliés pour la construction de deux réacteurs en Chine.

(Geert de Clercq, avec Cyril Altmeyer, édité par Marc Joanny)

 
Selon deux sources proches du dossier, EDF a décidé de reporter de quelques semaines sa décision sur le projet d'Hinkley Point, en Grande-Bretagne, afin de consulter son comité central d'entreprise sur la construction de deux réacteurs EPR en Grande-Bretagne. /Photo prise le 21 avril 2016/REUTERS/Stéphane Mahé