21 avril 2016 / 18:47 / dans un an

Le groupe américain SunEdison dépose son bilan

SunEdison s'est placé jeudi sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, devenant l'une des plus grosses entreprises non financières à déposer son bilan depuis une dizaine d'années. Le producteur américain d'énergie solaire a déclaré 20,71 milliards de dollars (17,86 milliards d'euros) d'actifs et 16,14 milliards de dettes au 30 septembre 2015. /Photo prise le 6 avril 2016/REUTERS/Noah Berger

(Reuters) - Le producteur américain d‘énergie solaire SunEdison s‘est placé jeudi sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, devenant l‘une des plus grosses entreprises non financières à déposer son bilan depuis une dizaine d‘années.

Après avoir enregistré pendant plusieurs années le taux de croissance le plus élevé du secteur des énergies renouvelables, SunEdison s‘est engagé dans une stratégie de croissance externe qui l‘a conduit à accumuler des dettes.

Il a déclaré jeudi 20,71 milliards de dollars (17,86 milliards d‘euros) d‘actifs et 16,14 milliards de dettes au 30 septembre 2015.

Les deux filiales cotées de SunEdison, TerraForm Power et TerraForm Global, ne sont pas concernées par la procédure de faillite.

“Notre décision d‘initier une restructuration sous la supervision de la justice est une étape difficile mais importante pour régler nos problèmes immédiats de liquidités”, a déclaré le directeur général Ahmad Chatila.

SunEdison a d‘ores et déjà obtenu un financement de 300 millions de dollars qui lui permettra de payer ses salariés et fournisseurs et de poursuivre ses projets déjà engagés.

Le groupe entend se servir du Chapitre 11 pour réduire son endettement, céder des opérations non stratégiques et retirer le plus de valeur possible de ses technologies et brevets.

A Wall Street, la cotation de SunEdison a été arrêtée sur un dernier cours de près de 34 cents, alors que le titre valait plus de 33 dollars en juillet dernier.

Parmi les principaux actionnaires du groupe figurent OppenheimerFunds avec 11,9% du capital, BlackRock avec 6,5%, The Vanguard Group avec 6,4% et Adage Capital Partners GP avec 5,4%, selon les documents remis au tribunal.

Une frénésie d‘acquisitions de SunEdison en 2014 et 2015 a laissé le groupe lourdement endetté et il a perdu la confiance des investisseurs en voulant mettre la main l‘été dernier sur Vivint Solar, qui valait alors 2,2 milliards de dollars.

SunEdison n‘a pas eu les moyens de finaliser cette acquisition de trop et son annulation, en mars dernier, a entraîné une série de procédures judiciaires dont le groupe ne s‘est pas remis.

Tom Hals, avec Arathy S Nair à Bangalore; Marc Angrand et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below