Pernod Ricard ralentit au 3e trimestre et déçoit en Chine

jeudi 21 avril 2016 10h47
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a fortement ralenti la cadence au troisième trimestre de son exercice décalé et a déçu les attentes en Chine, où le groupe reste à la peine et dit ne pas percevoir de signes clairs d'amélioration.

Contrairement à son concurrent Rémy Cointreau, qui a fait état d'une reprise de ses ventes entre janvier et mars, Pernod Ricard évoque des tendances toujours difficiles en Chine, où ses ventes accusent une baisse de 10% sur neuf mois, laissant penser que le groupe perdrait des parts de marché par rapport à ses concurrents.

Pernod y reste très pénalisé par une chute de ses ventes de whisky et, pour son cognac Martell, les ventes aux grossistes ont progressé de 1% sur neuf mois en volume mais sont restées négatives en valeur.

Martell est le numéro un du cognac en Chine, avec une part de marché estimée à 42% par Euromonitor.

"Les incertitudes demeurent sur le calendrier et l'ampleur de la reprise du marché en Chine", a déclaré à Reuters Gilles Bogaert, directeur financier du groupe de vins et de spiritueux, disant tabler pour l'ensemble de l'exercice sur un recul des ventes compris entre 9% et 10% à changes constants.

Lors du précédent exercice, le groupe avait limité à 2% la baisse de ses ventes en Chine.

Ces chiffre sont sanctionnés par le marché et le titre Pernod Ricard accuse une chute de 5,9% à 97,58 euros à 11h38 dans des volumes étoffés. Il affiche la plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans un marché quasiment inchangé (-0,06%).

"L'Asie a été largement inférieure aux attentes", soulignent les analystes d'UBS dans une note.   Suite...

 
Pernod Ricard a fortement ralenti au troisième trimestre de son exercice décalé, toujours à la peine en Chine, tandis que sa dynamique a été solide sur le continent américain. sON chiffre d'affaires a reculé de 3% à 1,855 milliard d'euros de janvier à mars. /Photo prise le 11 février 2016/REUTERS/Jacky Naegelen