La Bourse salue les signes d'embellie pour Schneider en Chine

jeudi 21 avril 2016 11h13
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Schneider Electric a fait état jeudi d'une baisse de 3,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, imputable notamment à un effet de changes qui s'annonce toujours très négatif sur l'ensemble de 2016, mais dit entrevoir de premiers signes d'amélioration dans la construction en Chine.

Le spécialiste des équipements électriques basse et moyenne tension a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 5,77 milliards d'euros. En données organiques, il ressort en croissance de 0,1% sur la période.

"La croissance organique positive au T1 et les signes de reprise en Chine (...) devraient conduire à des relèvements à un chiffre du consensus et à une réaction positive en Bourse", commente Société générale dans une note.

A 11h, l'action gagne 3,95% à 58,70 euros, plus forte hausse de l'indice CAC 40 (-0,02%), après avoir ouvert en hausse de plus de 5%.

En Chine, où le chiffre d'affaires organique du groupe a baissé de 5% au premier trimestre après des reculs à deux chiffres l'an dernier, Schneider prévoit une poursuite de l'amélioration au fil de l'année dans le sillage de la construction, mais pas suffisante toutefois pour renouer avec une hausse en 2016.

En Europe de l'Ouest, le groupe a enregistré une croissance organique de 1% tirée par l'Italie et l'Allemagne, tandis que la France est restée atone malgré des signes d'embellie dans la construction résidentielle.

L'Amérique du Nord a également joui d'une croissance de 1%, l'amélioration du BTP aux Etats-unis éclipsant la faiblesse persistante des marchés industriels imputable à la baisse des investissements pétroliers et gaziers.

  Suite...

 
Schneider Electric fait état d'une baisse de 3,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, imputable notamment à un effet de change qui s'annonce très négatif sur l'ensemble de 2016, mais dit entrevoir de premiers signes d'amélioration dans l'activité en Chine. Le spécialiste des équipements électriques basse et moyenne tension a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 5,77 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Amit Dave