La chute du trading pénalise lourdement Morgan Stanley

lundi 18 avril 2016 14h49
 

par Richa Naidu et Sudarshan Varadhan

(Reuters) - Morgan Stanley a publié lundi un bénéfice trimestriel réduit de plus de la moitié sur un an, les activités de trading et de banque d'investissement du groupe ayant souffert de la volatilité des marchés en début d'année.

Les résultats de la banque d'affaires américaine ont néanmoins nettement dépassé les attentes, une performance saluée par une hausse de 2,5% du titre en avant-Bourse.

Morgan Stanley a réalisé sur la période janvier-mars un bénéfice net en baisse de 54,4% à 1,06 milliard de dollars (938 millions d'euros), soit 55 cents par action, contre 2,31 milliards (1,18 dollar/action) un an plus tôt.

Hors ajustement comptable, le bénéfice par action (BPA) ressort également à 55 cents. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un BPA de 46 cents selon Thomson Reuters I/B/E/S.

La chute des cours des matières premières, les inquiétudes liées au ralentissement de l'économie chinoise et l'incertitude quant à l'évolution des taux d'intérêt aux Etats-Unis ont perturbé les investisseurs en janvier et février, faisant chuter les volumes de transactions et le marché primaire.

Toutes les grandes banques américaines qui ont déjà publié leurs comptes trimestriels ont fait état d'une baisse de leurs revenus et de leurs profits.

"Le premier trimestre a été marqué par des conditions de marché difficiles et une activité contenue des clients", a résumé le directeur général de Morgan Stanley, James Gorman, dans un communiqué.

"Même si nous observons certains signes de reprise des marchés, les incertitudes mondiales continuent de peser sur l'activité des investisseurs."   Suite...

 
Morgan Stanley publie un bénéfice trimestriel réduit de plus de la moitié sur un an, qui reflète l'impact des turbulences traversées par les marchés pendant les deux premiers mois de l'année sur ses activités de trading et de banque d'investissement. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar