Accord entre FMI et Tunisie sur un plan d'aide

samedi 16 avril 2016 12h34
 

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi avoir conclu un accord de principe avec la Tunisie sur un plan d'aide d'un montant de 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) sur quatre ans, lié à la mise en oeuvre de réformes économiques.

L'accord sera soumis le mois prochain au conseil d'administration du FMI.

Dans un communiqué, le chef de mission du Fonds pour la Tunisie, Amine Mati, déclare que le plan vise à appuyer les réformes économiques "pour réduire la vulnérabilité macroéconomique, doper la croissance et favoriser la création durable d'emplois".

"A cet effet, le programme appuyé par le FMI vise à accélérer l'investissement public, rendre le système fiscal plus équitable et juste, et améliorer l'accès au crédit pour les petites et moyennes entreprises", précise-t-il.

Un responsable tunisien a déclaré à Reuters à Tunis vendredi que le pays lancerait la semaine prochaine sur les marchés internationaux une émission obligataire d'un milliard d'euros afin de lever des capitaux permettant de combler le déficit budgétaire.

L'économie tunisienne en général et les recettes de l'Etat en particulier souffrent de la chute de l'activité du secteur touristique après quatre attentats de grande ampleur depuis un an. Sur les deux premiers mois de l'année, les recettes touristiques se sont effondrées de 54%.

La croissance économique du pays n'a été que de 0,8% en 2015, contre 2,3% en 2014, selon des statistiques officielles, tandis que le taux de chômage est monté à 15,4% fin 2015, contre 15,1% un an plus tôt.

(David Lawder, avec Tarek Amara à Tunis, Marc Angrand pour le service français)

 
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde , est reçu par le président tunisien, Beji Caï Essebsi. Le FMI) a conclu un accord de principe avec la Tunisie sur un plan d'aide d'un montant de 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) sur quatre ans, lié à la mise en oeuvre de réformes économiques. /Photo prise le 8 septembre 2015/REUTERS/Stephen Jaffe/FMI