Wall Street marque une pause après deux jours de forte hausse

jeudi 14 avril 2016 23h35
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a essentiellement terminé inchangée jeudi, marquant ainsi une pause après deux séances de hausse prononcée, les investisseurs ayant eu à digérer de nouveaux résultats trimestriels du secteur bancaire.

L'indice Dow Jones a gagné 0,1%, soit 18,15 points, à 17.926,43. Le S&P-500, plus large, a pris 0,36 point, soit 0,02%, à 2.082,77. Le Nasdaq Composite a perdu de son côté de 1,53 point (-0,03%) à 4.945,89.

Après leur recul de la semaine dernière, le Dow Jones affiche à ce stade un gain hebdomadaire de 1,99%, le S&P 500 une progression de 1,72% et le Nasdaq Composite une hausse de 1,96%.

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a effacé les lourdes pertes cumulées en début d'année pour avancer de 1,9% par rapport à son cours de clôture de 2015 et n'est qu'à 51,94 points, soit près de 2,5%, de son record historique de 2.134,72 inscrit le 15 mai 2015.

Le titre Bank of America a terminé sur un gain de 2,54% à 14,14 dollars, l'une des plus fortes progression du S&P 500, après que la deuxième banque américaine par les actifs a fait état d'une baisse de son bénéfice trimestriel conforme aux attentes.

L'action JPMorgan Chase, qui avait tiré Wall Street vers le haut mercredi à la suite de la publications trimestrielles avec un gain de 4,23%, a encore progressé de 1,29% à 62,59 dollars.

Le titre Wells Fargo a cependant cédé 0,51% à 48,78 dollars après l'annonce d'un bénéfice en baisse de 7%, sous le coup de plus d'un milliard de dollars de provisions pour créances douteuses liées aux "tensions importantes" auxquelles est exposé son portefeuille de prêts au secteur de l'énergie.

L'indice S&P regroupant les valeurs financières, qui accuse la plus mauvaise performance sectorielle depuis le début de l'année, a gagné 0,25%, enchaînant une cinquième séance de progression de suite, une première depuis juillet. Il reste en baisse de 3,67% depuis le début de l'année.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS