April 14, 2016 / 4:25 PM / a year ago

Le CA de Faurecia quasi stable, litige avec Chrysler aux USA

3 MINUTES DE LECTURE

Faurecia fait état jeudi d'un chiffre d'affaires quasi stable au premier trimestre, la vigueur de l'activité du groupe en Europe étant compensée par un effet devises négatif et une baisse des ventes en Chine, où l'équipementier automobile prévoit cependant une embellie dans les prochains mois. Le chiffre d'affaires ressort à 4,7 milliards d'euros. /Photo d'archives/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Faurecia a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires quasi stable au premier trimestre, la vigueur de l'activité du groupe en Europe étant compensée par un effet devises négatif et une baisse des ventes en Chine, où l'équipementier automobile prévoit cependant une embellie dans les prochains mois.

Faurecia, qui a également bouclé en avril son refinancement, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros, en hausse de 0,1% en données publiées et en progression de 4,4% à taux de change et périmètre constants.

Les ventes de produits du groupe ont progressé de 7,3% en Europe et de 5,4% en Asie, mais reculé de 2% en Chine.

"Faurecia anticipe un retour de la croissance au deuxième trimestre, qui devrait s'accélérer au second semestre avec la montée en puissance de nouveaux programmes pour les constructeurs chinois", a indiqué l'équipementier.

Au cours d'une téléconférence avec les analystes, le directeur financier Michel Favre a souligné l'importance d'augmenter l'activité avec les constructeurs nationaux chinois, qui captent actuellement toute la croissance du marché tandis que les JV avec des acteurs étrangers sont plus atones.

Les constructeurs chinois ont représenté au premier trimestre 11% de l'activité de Faurecia, part que le groupe entend porter à 20% d'ici 2018.

Faurecia a confirmé l'ensemble de ses prévisions pour 2016 malgré les inconnues qui entourent l'activité automobile mondiale sur le reste de l'année. En Amérique du Nord, Faurecia a été pénalisé par la décision de Fiat Chrysler (FCA) d'arrêter la production de la Chrysler 200 pendant tout le premier trimestre pour tenter de réduire des stocks parvenus fin 2015 à un niveau très élevé.

Michel Favre a ajouté que le montant de l'indemnisation par FCA n'avait pas encore été déterminé et faisait l'objet de négociations. Cette affaire ne "met pas en danger" les objectifs annuels de Faurecia, a-t-il ajouté.

"J'anticipe que nous ne pourrons pas être totalement compensés à court terme (...) mais ce seront des négociations importantes", a poursuivi Michel Favre.

L'équipementier, qui tiendra mardi prochain une journée investisseurs, table toujours pour 2016 sur une croissance de 1% à 3% de ses ventes totales à taux de change et périmètre constants et sur une amélioration de sa marge opérationnelle à 4,6%-5,0%.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below