Wall Street soulagée par la Chine et JPMorgan

mercredi 13 avril 2016 22h32
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini mercredi à des pics de clôture depuis au moins le début de l'année, les investisseurs ayant été rassurés par un rebond inattendu des exportations chinoises et des résultats moins mauvais que prévu du géant bancaire JPMorgan Chase & Co, qui a entraîné tout le secteur financier.

L'indice Dow Jones a gagné 187,03 points, soit 1,06%, à 17.908,28, plus haut de clôture depuis le 6 novembre. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a progressé de 20,70 points (+1,00%) à 2.082,42, plus haut de clôture depuis le 4 décembre, et le Nasdaq Composite a pris 75,33 points (+1,55%) à 4.947,42, son pic de clôture cette année.

La progression des trois grands indices s'est un peu accélérée après la publication du "livre beige" de la Réserve fédérale.

Dans ce document destiné à orienter les travaux des responsables de la Fed lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire les 26 et 27 avril, la banque centrale américaine écrit que l'économie a continué de se développer et que la hausse des salaires semble s'accélérer aux Etats-Unis.

Avant même le début de la séance, les chiffres du commerce extérieur chinois ont fait souffler un vent d'optimisme sur les Bourses mondiales avec des exportations bien supérieures aux estimations des économistes et en hausse pour la première fois depuis neuf mois.

Cette donnée a totalement éclipsé l'annonce d'une baisse inattendue des ventes au détail et des prix à la production aux Etats-Unis en mars.

Les valeurs financières, secteur le moins performant depuis le début de l'année, ont été de loin les plus dynamiques de la séance (+2,24%) dans le sillage de JPMorgan Chase (+4,23% à 61,79 dollars).

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS