BPI et NSSMC en pole dans l'augmentation de capital de Vallourec

vendredi 8 avril 2016 11h39
 

PARIS (Reuters) - Bpifrance et le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation (NSSMC) fourniront plus de la moitié des fonds que Vallourec s'apprête à lever dans le cadre d'une augmentation de capital d'environ un milliard d'euros.

Le spécialiste des tubes sans soudure en acier, plombé par la chute des investissements des compagnies pétrolières, a publié vendredi les modalités de cette opération destinée à financer sa restructuration et à renforcer son bilan.

A l'issue de l'opération, Bpifrance - premier actionnaire du groupe avec 10,3% du capital - et NSSMC (1,5% du capital) détiendront chacun 15% du capital de Vallourec.

Vallourec a annoncé que son augmentation de capital comporterait une part de 514 millions d'euros réservée à NSSMC sous forme d'obligations remboursables en actions (ORA) et une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d'environ 480 millions d'euros.

L'émission d'ORA se fera à un prix de référence des actions sous-jacentes pour les ORA de tranche A (totalisant 389 millions d'euros) de 11,00 euros par action.

"Ce prix d'émission signifie que Bpifrance et NSSMC ont accepté d'acheter des actions de manière certaine à 11,00 euros", a précisé Olivier Mallet, directeur financier de Vallourec, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

Ce prix, très supérieur au cours de Vallourec, témoigne de leur confiance dans l'avenir du groupe et constitue aussi un message de confiance envoyé aux autres actionnaires, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, chaque actionnaire recevra un DPS, 5 droits permettant la souscription de 8 actions nouvelles, au prix d'émission de 2,21 euros par action, soit une décote de 62,6% par rapport au cours de clôture (5,917 euros) du 6 avril.

La période de souscription des actions nouvelles sera ouverte du 11 au 22 avril 2016 inclus.   Suite...

 
Vallourec annonce vendredi que son augmentation de capital comportera une part de 514 millions d'euros réservée à Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation (NSSMC) sous forme d'obligations remboursables en actions (ORA) et une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d'environ 480 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau