Le marché du luxe devrait toucher un point bas en 2016

mercredi 6 avril 2016 18h58
 

par Pascale Denis et Astrid Wendlandt

VERSAILLES (Reuters) - Le marché mondial du luxe devrait encore ralentir en 2016, plombé par une poursuite du marasme à Hong Kong, un marché américain pénalisé par la vigueur du dollar et une Europe boudée par les touristes, selon les prévisions de Bain & Co.

Le cabinet de conseil anticipe une croissance ramenée entre zéro et 1% cette année, à taux de changes constants, après une progression de 1,5% en 2015, son plus faible niveau depuis la crise de 2008.

"Je pense que le marché devrait toucher un point bas cette année", a déclaré à Reuters Claudia d'Arpizio, associée du cabinet de conseil, en marge d'une conférence sur le luxe organisée à Versailles par le New York Times.

Bain publiera ses prévisions pour 2016 dans quelques semaines.

L'année 2015 a été rude pour les ventes d'accessoires, montres, bijoux et vêtements de luxe.

Déjà affaibli par le ralentissement de l'économie chinoise, la chute des flux touristiques chinois à Hong Kong, l'effondrement du tourisme russe et le tassement du marché américain, le secteur a subi un nouveau coup dur avec les attentats de Paris et Bruxelles.

LVMH, Kering, Hermès, Burberry ou Richemont ont tous ralenti, à des degrés divers, et les analystes s'attendent à un début d'année difficile lors de la publication prochaine de leurs chiffres d'affaires du premier trimestre.

"Le marché reste très négatif à Hong Kong, les performances aux Etats-Unis ne sont pas bonnes et le tourisme est en baisse en Europe", a observé Claudia d'Arpizio.   Suite...

 
Le marché mondial du luxe devrait encore ralentir en 2016, plombé par une poursuite du marasme à Hong Kong, un marché américain pénalisé par la vigueur du dollar et une Europe boudée par les touristes, selon les prévisions de Bain & Co. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri