Les marchés européens terminent en hausse, portés par la santé

mercredi 6 avril 2016 18h20
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le vert mercredi, après leurs fortes pertes de la veille, portées par le secteur de la santé ainsi que celui de la distribution avec la bonne performance de H&M après ses résultats.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,81% (34,36 points) à 4.284,64 points. Le Footsie britannique a gagné 1,16% et le Dax allemand 0,64%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a rebondi de 0,66% et le FTSEurofirst 300 de 0,74%.

Les places européennes avaient pâti la veille d'indicateurs économiques peu encourageants pour la croissance économique de la zone euro.

Au contraire, la seule statistique européenne du jour a montré que la production industrielle de l'Allemagne avait moins reculé que prévu en février, même si la hausse de janvier a été revue en légère baisse.

Les indices européens de la santé (+2,37%) et de la distribution (+1,5%) sont arrivés en tête des hausses sectorielles.

La distribution a été soutenue par Hennes & Mauritz (H&M), qui a pris 5,43%, meilleure hausse du FTSEurofirst 300, après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel en baisse un peu moins marquée que prévu.

Comme à Wall Street, la santé a particulièrement bien performé, alors que les investisseurs digéraient encore l'abandon du projet de fusion entre les laboratoires américains Pfizer et Allergan après l'annonce de règles renforçant la lutte contre l'"inversion" fiscale.

Le laboratoire britannique Shire, basé en Irlande et qui compte racheter l'américain Baxalta pour 32 milliards de dollars, a pris 5,16%. Certains analystes ne pensent pas que la transaction pâtira des nouvelles règles de lutte contre l'"inversion fiscale" adoptées aux Etats-Unis et qui sont à l'origine de l'abandon du projet d'alliance entre Pfizer et Allergan.

L'indice des banques italiennes (+0,72%) a progressé pour la première fois en dix séances en réaction aux signes d'avancée vers une solution à la montagne de dette qui pèse sur le secteur. Selon des sources proches du dossier, Rome envisage de mettre sur pied un fonds garanti par l'Etat destiné à soutenir les banques du pays en difficulté.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES