Wall Street subit des prises de profits avant les résultats

mardi 5 avril 2016 22h42
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en recul mardi, victime comme la veille de prises de bénéfices face à l'incertitude sur les projets de la Réserve fédérale en matière de hausse des taux et dans l'attente de la publication de résultats attendus en forte baisse.

Les sociétés du S&P 500 publient leurs résultats du premier trimestre dans les semaines à venir et ils sont attendus en baisse de 7,1% en moyenne par rapport à la même période de l'an dernier, avec des baisses particulièrement sévères dans le secteur de l'énergie, selon les données de Thomson Reuters.

L'indice Dow Jones a cédé 133,68 points, soit 0,75%, à 17.603,32 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 20,96 points, soit 1,01%, à 2.045,17 points. Le Nasdaq Composite a reculé de 47,86 points (-0,98%) à 4.843,93 points.

Le S&P-500 venait de reprendre 13% en sept semaines.

Les 10 grands indices sectoriels ont fini dans le rouge. L'indice des services collectifs (-1,88%) et les financières (-1,44%), les plus sensibles aux taux.

Si la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, prône la prudence sur le calendrier de relèvement des taux, d'autres membres de la banque centrale se sont montrés nettement plus volontaristes.

Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, a dit que la Fed relèverait sans doute les taux avant le moment anticipé par les marchés, car les risques internationaux auxquels est exposée l'économie vont en s'atténuant. Charles Evans, son homologue de Chicago, a jugé les marchés financiers plus pessimistes que la Fed lorsqu'il s'agit d'évaluer les probabilités de hausse des taux.

"Le marché est orienté à la baisse uniquement en raison de l'environnement général incertain", dit Lisa Kopp, responsable des investissements chez U.S. Bank Wealth Management.

L'avertissement, mardi, de la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, qui a insisté sur la nécessité pour les Etats de redoubler d'efforts pour soutenir la croissance, a encore accentué les inquiétudes.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS