Le Stoxx 600 vu en hausse de 8% d'ici fin 2016, le CAC de 5%

vendredi 1 avril 2016 15h59
 

par Atul Prakash

LONDRES (Reuters) - Les actions européennes devraient enregistrer une hausse de 8% d'ici la fin de cette année, soutenues par la politique accommodante de la Banque centrale européenne et l'amélioration des perspectives économiques au sein de la zone euro, montre une enquête de Reuters vendredi.

La médiane des prévisions des plus de 20 traders, responsables de stratégie d'investissement et gérants de portefeuille interrogés pour l'indice Stoxx 600 à l'horizon de la fin de 2016 ressort à 365 points contre 337,54 points jeudi en clôture.

Depuis le plus bas de 15 mois touché le 11 février, l'indice paneuropéen a déjà rebondi de 10% avec les nouvelles mesures d'assouplissement monétaire annoncées le 10 mars par la Banque centrale européenne et le net rebond des valeurs du secteur des matériaux de base et de l'énergie.

"Nos clients n'ont que faiblement participé à ce rebond jusqu'à présent, une grande prudence continuant de prévaloir. Mais nous demeurons haussiers dans l'ensemble sur les actions européennes", a dit Edmund Shing, responsable de la stratégie sur les dérivés actions de BNP Paribas.

"Les valorisations restent attractives, en particulier les rendements des dividendes comparés à d'autres classes d'actifs, la dynamique économique en Europe a été étonnamment solide et l'action de la BCE devrait soutenir les actifs risqués."

La croissance de l'économie de la zone euro a atteint 1,6% en 2015 contre 0,9% l'année précédente.

L'indice EuroStoxx 50 des plus grandes capitalisations de la zone euro est attendu en hausse de 7% d'ici la fin de l'année et atteindrait 3.213 points à cet horizon contre 3.004,93, jeudi en clôture.

Le CAC 40 progresserait de 5% pour terminer l'année à 4.600 points tout comme le DAX allemand qui atteindrait les 10.500 points à la fin décembre.   Suite...

 
Les actions européennes devraient enregistrer une hausse de 8% d'ici la fin de cette année, soutenues par la politique accommodante de la Banque centrale européenne et l'amélioration des perspectives économiques au sein de la zone euro, selon une enquête de Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Yuya Shino