Honda et Takata ont discrètement modifié les airbags

mercredi 30 mars 2016 07h21
 

DETROIT (Reuters) - En août 2009, à la suite à des explosions d'airbags dans des véhicules Honda ayant été associées à au moins quatre blessés et un mort, le constructeur a demandé discrètement d'en modifier la conception, sans en informer les régulateurs américains, a confirmé Honda en réponse à des questions de Reuters.

Honda Motor a demandé à son fournisseur Takata de fabriquer un airbag "sécurisé", selon des présentations et des notes internes de Takata consultées par Reuters.

Cette refonte de l'airbag pourrait fragiliser Honda et Takata dans les quelque 100 procédures fédérales et les dizaines de procédures d'Etats, estiment plusieurs experts juridiques et un procureur qui poursuit les sociétés en justice.

Cette demande de modification montre que Honda avait compris les risques que représentaient les airbags longtemps avant d'avoir commencé à augmenter par millions le nombre de ses rappels en 2014, précisent les procureurs et experts juridiques.

(Joe White et Brian Thevenot, Juliette Rouillon pour le service français)

 
En août 2009, Honda a discrètement demandé à Takata de fabriquer un nouvel airbag, sans en informer les régulateurs américains. Cette demande montre que le constructeur avait compris les risques que représentaient les airbags longtemps avant d'avoir commencé à augmenter par millions le nombre de ses rappels en 2014. /Photo prise le 27 janvier 2016/REUTERS/Yuya Shino