La BCE à l'épreuve des déboires des banques italiennes

mardi 22 mars 2016 13h18
 

par Silvia Aloisi et Valentina Za

MILAN (Reuters) - La Banque centrale européenne veut contraindre les banques italiennes à nettoyer leur bilan et elle menace d'exercer un contrôle direct des établissements en difficulté pour mener à bien l'assainissement du système bancaire du pays et relancer la distribution de crédit à l'économie.

Un an et demi après la publication des tests de résistance conduits sous l'égide de la BCE avant qu'elle n'assure la supervision directe des grandes banques européennes, les banques italiennes, qui avaient affiché les plus mauvais résultats, n'ont guère avancé dans la mise en oeuvre des changements qui leur ont été demandés.

Leurs atermoiements représentent l'un des plus grands défis auxquels la BCE est confrontée depuis qu'elle assure la supervision des banques de la zone euro et ils menacent la fragile reprise de l'économie italienne.

La BCE a adressé des courriers aux banques les plus en difficulté, leur demandant d'augmenter leur capital, de s'adosser ou de céder leurs portefeuilles de créances douteuses.

Elle surveille aussi quotidiennement les niveaux de liquidités de certains établissements comme Carige et Monte dei Paschi di Siena.

"Ils téléphonent, ils envoient des courriels et ils viennent directement sur place. Ils sont constamment présents. Pour une raison ou pour une autre, il y a toujours une inspection. Je dirais qu'ils sont là deux mois sur trois", a dit une source dans une banque italienne.

Les courriers de la BCE, rendus publics par les banques concernées, les menacent de toutes les mesures prévues par la directive européenne sur la résolution bancaire, y compris la destitution de l'équipe dirigeante en place et la prise en main directe de la banque par les équipes de supervision de la BCE.

La fusion très attendue entre Banca Popolare di Milano et Banco Popolare a valeur de test pour la BCE car elle aboutira à la création de la troisième banque italienne en termes de taille de bilan et constituera le premier rapprochement majeur entre deux établissements depuis que la banque centrale assure la supervision des banques.   Suite...

 
La Banque centrale européenne veut contraindre les banques italiennes à nettoyer leur bilan et elle menace d'exercer un contrôle direct des établissements en difficulté pour mener à bien l'assainissement du système bancaire du pays et relancer la distribution de crédit à l'économie. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski