21 mars 2016 / 10:43 / il y a 2 ans

IHS rachète Markit, le nouveau groupe sera basé à Londres

(Reuters) - Le groupe américain d‘études et de conseil aux entreprises IHS a annoncé lundi le rachat de son concurrent Markit pour créer un groupe de 13,9 milliards de dollars qui sera basé à Londres, signant ainsi une nouvelle délocalisation du siège social d‘une entreprise américaine vers un pays au régime fiscal considéré comme plus clément.

Les actionnaires actuels d‘IHS détiendront environ 57% du capital du nouvel ensemble. L‘opération, intégralement payable en actions valorise Markit autour de 5,9 milliards de dollars (5,2 milliards d‘euros).

IHS, dont le siège se trouve pour l‘instant à Englewood, au Colorado, possède entre autres la revue spécialisée dans la défense et l‘armement Jane’s Defence Weekly et la société d‘études dans les hautes technologies iSuppli.

Il paiera l‘équivalent de 31,13 dollars par action Markit, soit une prime de 5,6% sur le cours de clôture de vendredi.

A Wall Street, le titre Markit gagnait 8,71% à 32,06 dollars en début de séance. Il s‘est apprécié d‘environ 23% depuis l‘entrée en Bourse de la société en juin 2014. IHS, qui a touché le mois dernier un plus bas de trois ans à 92,90 dollars, s‘adjugeait lundi un gain de 6,16% à 117,53 dollars.

L‘actuel directeur général d‘IHS, Jerre Stead, sera PDG du nouveau groupe, dénommé IHS Markit, mais il est prévu qu‘il cède ses fonctions à Lance Uggla, fondateur et directeur général de Markit, le 31 décembre 2017.

Les actionnaires d‘IHS recevront 3,5566 actions ordinaires d‘IHS Markit pour chacun de leurs titres.

IHS CHERCHE DES RELAIS DE CROISSANCE

Le directeur financier d‘IHS, Todd Hyatt, a assuré que l‘opération n‘était pas motivée par une volonté d’“inversion fiscale”, une pratique de plus en plus courante, ce qui a d‘ailleurs conduit le Congrès et l‘administration des Etats-Unis à envisager des mesures pour l‘encadrer.

“Nous ne considérons pas cette opération comme étant concernée par les règles anti-inversion américaines”, a-t-il dit lors d‘une téléconférence avec des analystes.

IHS Markit devrait subir un taux d‘imposition des bénéfices de 20% à 25%, estime IHS, contre 20,5% pour IHS sur l‘exercice clos le 30 novembre et 31,5% pour Markit sur l‘exercice au 31 décembre.

IHS était en quête d‘acquisitions, d‘autant que ses activités d‘études sur le secteur de l‘énergie, sa principale division, souffrent de la réduction des investissements des compagnies pétrolières et gazières en réaction à la chute des cours.

Le chiffre d‘affaires de ces activités a ainsi diminué de près de 1% à 215,9 millions de dollars sur le trimestre clos le 29 février.

En janvier, IHS avait annoncé le rachat d‘Oil Price Information Service (OPIS), une société américaine, dans le but d‘enrichir ses services d‘information analytique sur l‘énergie grâce à des données en temps réel sur les cours.

Le mois précédent, il avait conclu l‘acquisition du canadien Carproof, spécialiste du marché automobile, pour 460 millions de dollars.

Il a en revanche abandonné son offre de rachat de Solera Holdings, qui édite des logiciels pour le secteur de l‘assurance.

avec Supantha Mukherjee à Bangalore; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below