KKR a mis en vente WMF, intérêt de nombreux candidats

vendredi 18 mars 2016 15h38
 

FRANCFORT (Reuters) - KKR a mis en vente le fabricant d'ustensiles de cuisine et appareils culinaires WMF, une opération d'une valeur potentielle de 1,5 milliard d'euros qui suscite l'intérêt de plusieurs sociétés spécialisées dans l'électroménager et de fonds de capital-investissement.

Le français Seb, propriétaire de la marque Moulinex, et l'italien De Longhi sont sur les rangs et il en sera sans doute de même pour le chinois Haier et l'américain Middleby, alors que le chinois Midea et le japonais Panasonic ont décidé de s'abstenir, ont dit des sources proches du dossier.

Elles ajoutent qu'on ne sait pas si le suédois Electrolux serait intéressé.

En revanche, les fonds Advent, Bain, Bridgepoint, Cinven, BC Partners et Apax soumettront des offres, déclarent encore les sources.

Les sociétés concernées se sont abstenu de tout commentaire. SEB, Haier et Middleby étaient elles indisponibles.

"WMF est une marque connue et seuls quelques actifs de cette taille sont sur le marché, nous allons donc voir un grand nombre d'enchérisseurs au premier tour", a dit une source proche du dossier, ajoutant que 40 acheteurs potentiels avaient reçu des notices d'information.

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) de WMF est attendu à 150 millions d'euros cette année et KKR espère vendre le groupe pour dix fois plus, ont dit plusieurs sources au fait de la réflexion en cours.

"Les enchérisseurs offrent dix fois (l'Ebitda) pour les machines à café, mais seulement cinq à six fois pour le reste", a dit l'une des sources.

La gamme de Württembergische Metallwarenfabrik (WMF) pour le secteur de la gastronomie, très rentable, attire les investisseurs mais les couverts et d'autres produits suscitent moins d'intérêt.   Suite...

 
Cuit-œufs conçu par WMF. KKR a mis en vente le fabricant d'ustensiles de cuisine et appareils culinaires WMF, une opération d'une valeur potentielle de 1,5 milliard d'euros qui suscite l'intérêt de plusieurs sociétés spécialisées dans l'électroménager et de fonds de capital-investissement. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke